À Thetford Mines, la semaine dernière, tout près de 500 amateurs ont assisté au match d’ouverture des Blue Sox.
À Thetford Mines, la semaine dernière, tout près de 500 amateurs ont assisté au match d’ouverture des Blue Sox.

Limite de spectateurs: la LBMQ suspend ses activités dans l'attente d’une règle claire

En raison de l’absence d’une directive claire de la Santé publique sur le nombre de spectateurs qui peuvent assister à des matchs, la Ligue de baseball majeur du Québec a annoncé la suspension de ses activités, vendredi soir.

«Le manque de compréhension de la réalité du baseball amateur québécois du gouvernement en ce qui concerne le litige du nombre de spectateurs autorisés dans nos stades nous force à prendre cette décision», a laissé savoir le président de cette ligue de baseball senior Daniel Bélisle.

La LBMQ a cessé ses activités au terme des matchs à l’horaire, vendredi. Les cinq rencontres prévues, samedi et dimanche, n’auront donc pas lieu et il en sera ainsi tant et aussi longtemps que la règle des 50 spectateurs ne sera pas modifiée.

«Nous, on n’aurait pas lancé nos activités en sachant qu’on devrait se limiter à 50 spectateurs. À ce nombre, nos équipes ne peuvent pas survivre. Si on a décidé d’avoir une saison, c’est parce qu’on nous avait dit qu’il serait possible d’avoir un nombre illimité de spectateurs tout en respectant les deux mètres de distanciation», expliquait le président au Soleil, tard vendredi soir.

Mais voilà, les équipes ne savent plus sur quel pied danser. Dans certaines villes, on limite le nombre de spectateurs à 50, dans d’autres, on permet d’en avoir 150 et un peu plus. À Thetford Mines, la semaine dernière, tout près de 500 amateurs ont assisté au match d’ouverture des Blue Sox.

«La semaine dernière, on avait la permission d’avoir plus de monde dans nos gradins, et ce matin [vendredi], on a reçu une directive de Baseball Québec nous rappelant de nous limiter à 50. On ne peut pas gérer la ligue comme cela, ça prend une règle générale basée sur le pourcentage de capacité de chaque stade ou un nombre précis de spectateurs permis alors qu’au parc Lafontaine, à Montréal, il peut y avoir des centaines de personnes dans le respect des deux mètres», disait-il en notant l’injustice touchant les stades de baseball, également à l’extérieur. La direction de la LBMQ et Baseball Québec travaillent de concert pour trouver une solution heureuse à la présente situation.

Et le plus vite sera le mieux, car la saison de baseball déjà écourtée ne pourra pas se permettre d’attendre une décision trop longtemps.

«Pour l’instant, on suspend nos activités dans l’espoir que le gouverneur va prendre position rapidement par respect pour les amateurs, les joueurs, les dirigeants des équipes et les commanditaires. Il faut vraiment que ce soit clair, et surtout que ce soit positif pour la tenue de matchs de baseball. Nos avons attendu toute la soirée [vendredi], on a contacté le président de Baseball Québec à 21h, mais il n’y avait pas encore de directive.»

La direction de la LBMQ a pris cette décision afin qu’aucune équipe ne soit mise à l’amende.

«Ce n’est pas un moyen de pression que l’on fait, mais c’est vraiment urgent. On ne demande pas de mettre 7000 personnes à Thetford, mais que la règle soit précisée et qu’elle ne change pas chaque jour. Pour le reste, on va suivre toutes les recommandations de la santé publique, comme on le fait déjà. Nos équipes ont investi de l’argent pour mettre en place des plans sanitaires, mais à 50 spectateurs, on ne peut même pas payer le coût de nos arbitres…», ajoutait le Daniel Belisle.