Ligue du Lac au Fleuve: une cinquième équipe

À peine cinq jours après la conclusion des séries éliminatoires, les dirigeants de la Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve confirment non seulement leur retour l’année prochaine, mais également l’ajout d’une cinquième équipe, à Wendake, près de Québec.

Les promoteurs Vincent Mongeau et Stéphane Boudrias avaient entamé les démarches l’année dernière, ce qui n’avait pas abouti, et sont revenus à la charge en février. Au cours des dernières semaines, ils ont élaboré leur plan d’affaires et le cahier de charges qui a été remis au président du circuit Mathieu Caron lors de la finale. Satisfait, ce dernier l’a présenté aux membres du comité d’expansion qui ont approuvé cette 5e concession qui s’ajoute à celles de Jonquière, Dolbeau-Mistassini, Charlevoix et Forestville. Le Bureau des gouverneurs entérinera officiellement la décision, une formalité.

« On pense vraiment que c’est la meilleure place pour le développement de la ligue. C’est à 2 h de route de Saguenay et 1 h 45 de Charlevoix. Ce n’est pas plus long par exemple pour l’équipe de Dolbeau d’aller à Wendake qu’à Forestville », met en contexte Mathieu Caron, mentionnant que deux autres promoteurs ont approchés les dirigeants du circuit, mais que les distances étaient trop grandes. Il rappelle du même souffle que le bassin de joueurs au Saguenay-Lac-Saint-Jean n’est actuellement pas propice à l’ajout d’une autre équipe sur le territoire.

La formule à mettre en place avec cinq équipes sera maintenant discutée lors de l’assemblée générale de la ligue en mai, mais pour le moment, il semble que chaque formation disputera deux matchs par fin de semaine. Mathieu Caron convient que cette cinquième équipe était attendue afin d’offrir un peu plus de diversité aux amateurs. La Ligue du Lac au Fleuve a enregistré une diminution d’environ 50 spectateurs par rencontre à sa deuxième année d’activités, notamment grâce à d’excellentes foules lors des séries éliminatoires.

« La ligue est vraiment en santé, d’assurer Mathieu Caron en annonçant que les quatre autres formations ont confirmé leur retour aucours des derniers jours. On a seulement quelques ajustements à faire avec certains clubs. Notre force, c’est qu’on travaille ensemble. Avec les huit gouverneurs (2 par équipe), quand une problématique survient, on essaie de trouver des solutions avec toutes les organisations, pas seulement moi avec l’équipe.

« Le docteur pourrait confirmer qu’on est bons pour encore quelques années », de lancer le président.