Nickolas Zukowsky, 20 ans, a enlevé les honneurs du critérium disputé dimanche sur un parcours sélectif. Le porte-couleurs de l’équipe Silber Pro a savouré un premier titre de champion canadien en carrière.

L’honneur est sauf pour Silber Pro

La formation Silber Pro Cycling avait une dernière chance de mettre la main sur le maillot unifolié de la classe Élite, dimanche, aux Championnats canadiens de cyclisme, avec la présentation du critérium sur un magnifique parcours dans le secteur du parc de la Petite maison blanche, au centre-ville de Chicoutimi. Mission accomplie pour les 12 coureurs de «l’armada orange» qui ont monopolisé le podium.

En effet, c’est le jeune Nickolas Zukowski qui a été couronné champion canadien, tandis que ses coéquipiers, le vétéran Ryan Roth et le champion défendant de l’épreuve, Pier-André Côté, sont montés respectivement sur la 2e et la 3e match du podium. Encore une fois, les coureurs ont été mis à l’épreuve sur un parcours sélectif, un boucle comportant une petite montée suivie d’un faux plat et de virages serrés par endroits. L’équipe Silber a affiché rapidement ses couleurs, avec des représentants constamment en échappée pendant que le reste de l’équipe s’occupait de contrôler le peloton à l’arrière et de neutraliser toute attaque. 

Pour le Québécois Nickolas Zukowsky, 20 ans, il s’agissait d’un premier titre de champion canadien en carrière. Il n’était pas le plan initial, mais il s’est retrouvé au bon endroit au bon moment. «Je n’étais pas un favori pour le critérium, mais en même temps, avec un parcours sélectif, on ne sait jamais. Si je me retrouvais dans la bonne échappée, je pourrais sortir un bon coup. Mais on y allait pour Pier-André (champion en titre),  si on était tous ensemble», a-t-il relaté.

Sur le plan individuel, il est satisfait de sa prestation. «Au contre-la-montre, je voulais égaler ma performance de l’an dernier. Mon coéquipier Adam Roberge, qui est super fort au CLM, était le favori. J’étais donc super content de ma 2e place (Silber Pro a monopolisé le podium U23). Samedi, à l’épreuve sur route, j’aurais aimé faire un meilleur résultat, mais je ne suis pas déçu. Des courses de vélos, on en gagne et on en perd. Mais aujourd’hui (dimanche), disons que c’est la cerise sur le sundae!»

Son coéquipier, Pier-André Côté, n’était pas déçu d’avoir perdu son titre, puisque c’est un de ses coéquipiers qui l’a gagné. «Tant que ça reste dans l’équipe, ça ne change rien pour moi», a-t-il affirmé. 

Le sprinteur a animé la course en échappée pendant quelques tours. «Aujourd’hui, j’avais le feu vert pour les échappées. Souvent, il faut que je m’épargne pour le sprint, mais cette fois-ci, nous avions confiance que nous étions capables de tout faire exploser et on l’a vraiment bien fait. Plus la course avançait, plus les joueurs principaux susceptibles de contrecarrer nos plans commençaient à être fatigués. À la fin, Nickolas a attaqué avec Ryan Roth et l’un des costauds du peloton, Adam De Vos (Rallly Cycling). J’ai juste suivi les mouvements derrière et ça m’a rapproché d’eux. On a été capables de se rapprocher suffisamment pour reprendre De Vos et faire 1-2-3», raconte l’athlète de 21 ans.

En catégorie Élite féminin, la formation Rally avait elle aussi le podium dans sa mire et il s’en est fallu de peu pour qu’elle gagne son pari. Sara Bergen a enlevé les grands honneurs tandis que la jeune Katherine Maine, championne de l’épreuve sur route samedi, a pris le 2e rang. Leah Kirchmann (Sunweb) s’est faufilée en troisième position, devant Gillian Ellsay, une autre coureuse Rally.

Juniors

Chez les juniors, la talentueuse Simon Boilard s’est présentée sur la ligne de départ avec le couteau entre les dents. Vendredi, à l’épreuve sur route, elle avait éclipsé ses adversaires, mais elle a été disqualifiée pour avoir utilisé le mauvais braquet. La Québécoise visait donc le titre et rien d’autre. «Après ce qui c’était passé à la couse sur route, j’en avais sur le coeur, a-t-elle confirmé en entrevue (Aujourd’hui), c’était un circuit assez sélectif et dès le début, je n’ai pas attendu personne. On a forcé la note et ça a bien fonctionné», a résumé celle qui repart avec les maillots de championne du contre-la-montre et du critérium.  Elle a coiffé au sprint sa coéquipière sa d’échappée, Magdeleine Vallières Mill, qui a mérité l’argent. Élizabeth Gin (Équipe de la Colombie-Britannique) est repartie avec le bronze. Mentionnons la 8e place de l’Almatoise Adèle Normand (Club cycliste VO2).

En junior masculin, les représentants de la Colombie-Britannique ont réussi un doublé, le pistard Riley Pickell a mis la main sur un premier titre canadien sur route en carrière. Son coéquipier Thomas Schellenberg a mérité la médaille d’argent, tandis que Robin Plamondon (équipe du Québec) a raflé le bronze.

Mentionnons que la difficulté du  parcours a de nouveau écrémé les pelotons. Les virages serrés, notamment celui de l’intersection Dréan/Price, ont été le théâtre de quelques chutes. 

L’équipe Silber Pro Cycling ne voulait pas repartir de Saguenay sans un titre de champion canadien chez les élites. Dimanche, l’équipe a pris le contrôle du critérium pour finalement monopoliser le podium. Ci-haut, Ryan Roth (2e), Nickolas Zukowsky (champion canadien) et Pier-André Côté (3e).