LHJMQ: Jocelyn Thibault préféré à Yanick Jean

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
C’est finalement Jocelyn Thibault, du Phoenix de Sherbrooke, qui a mérité le trophée Maurice-Fillion décerné au directeur général (DG) de l’année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Le DG des Saguenéens, Yanick Jean et Ritchie Thibeau, des Wildcats de Moncton, étaient les deux autres finalistes sur les rangs.

L’annonce du gagnant a été faite mardi, par Marc Bergevin, DG du Canadien de Montréal. Marc Bergevin a félicité Jocelyn Thibault pour l’honneur mérité, en ajoutant que «l’organisation était entre bonnes mains à Sherbrooke avec [lui]». De fait, Sherbrooke a terminé au premier rang de la LHJMQ cette saison et au premier rang du top-10 de la Ligue canadienne de hockey (LCH). Sur le site de la LCH, on souligne que le Phoenix a conclu sa saison au sommet du classement général de la ligue canadienne, en vertu d’une récolte de 106 points au classement, un record d’équipe, et un pourcentage de victoires de .841, ce qui dépasse de loin la marque précédente de 79 points établie en 2017-2018. Sherbrooke a ainsi amassé assez de points pour décrocher une place en séries éliminatoires pour la troisième saison de suite. L’équipe a aussi mérité le trophée Jean-Rougeau, remis annuellement aux champions de la saison régulière de la LHJMQ, une première dans l’histoire du club. Il s’agit d’une réalisation remarquable, qui survient huit ans seulement après l’entrée de l’équipe dans le circuit.

De plus, le Phoenix est l’une des deux seules équipes de la Ligue canadienne de hockey à être demeuré parmi les 10 meilleures formations du circuit à l’échelle nationale pendant les 23 semaines cette saison, pouvait-on lire sur le site de la LCH à la fin février. Sherbrooke a occupé le sommet pendant 10 semaines d’affilée de la fin du mois d’octobre avant de céder sa place aux 67’s d’Ottawa au passage du Nouvel An.

À l’instar des Voltigeurs de Drummondville, le Phoenix a donc signé un doublé des honneurs sur le plan organisation, puisque le trophée Ron-Lapointe de l’entraîneur-chef de l’année a été remis à Stéphane Julien qui dirige le club sherbrookois. Rappelons que les Voltigeurs de Drummondville ont pour leur part mis la main sur les titres d’administrateur de l’année (David Boies), et de l’équipe marketing de l’année.

Mentionnons enfin que le présentateur du gagnant, Marc Bergevin a évolué pendant deux saisons au niveau junior majeur avec les Saguenéens de Chicoutimi, inscrivant 75 points en 134 parties jouées. Il a été sélectionné en troisième ronde par les Blackhawks de Chicago à la séance de sélection de la LNH de 1983. Le défenseur a par la suite joué près de 1200 parties avec huit équipes différentes. Il a débuté sa carrière de gestion en juillet 2009, alors qu’il fut désigné comme directeur du personnel des joueurs des Blackhawks de Chicago.

VINCENT BELLEY, LAURÉAT

D’autre part, dans le cadre des activités du Gala des Champions virtuel de la Ligue de hockey midget AAA, Vincent Belley des Élites de Jonquière fait partie des quatre lauréats qui ont reçu une bourse d’études collégiales BFL CANADA. Ces bourses sont remises aux joueurs étudiants de niveau collégial qui se sont démarqués au niveau académique.