Cet été, la jeune Leylah Annie Fernandez a écrit une page d’histoire en devenant la première Canadienne à remporter le titre junior de Roland-Garros. Peut-être que les spectateurs du Challenger Banque Nationale de Saguenay pourront la voir à l’oeuvre sur les courts du CTIS, du 21 au 27 octobre.

Leylah Annie Fernandez de retour à Saguenay ?

Même si son nom n’apparaît pas encore sur la liste des joueuses admises au tableau principal du Challenger Banque Nationale de Saguenay, il semble que la jeune sensation lavalloise Leylah Annie Fernandez risque de faire partie des vedettes du contingent canadien de la 14e édition, qui aura lieu du 21 au 27 octobre au Club de tennis intérieur Saguenay (CTIS).

On sera d’ailleurs fixé dès mardi matin sur la présence de la jeune gauchère puisque l’organisation tiendra une conférence de presse conjointe avec Tennis Canada, au club d’Arvida, pour le dévoilement du tableau principal et des noms de quelques Canadiennes qui seront en action sur les courts jonquiérois.

Même si le moment limite pour qu’une joueuse puisse se retirer sans pénalité a été fixé à 14 h mardi après-midi, le tableau principal disponible lundi sur le site ITF comporte plusieurs noms de joueuses qui sont déjà venues à Saguenay et qui ont placé ce tournoi en priorité.

Dans le cas de Fernandez, qui vient tout juste d’avoir 17 ans et qui pointe au 251e rang du classement mondial WTA, elle se retrouve en début de liste des joueuses des qualifications. Il ne serait toutefois pas étonnant qu’elle obtienne un laissez-passer pour le tableau principal au besoin.

En terrain connu

La venue de Fernandez serait un coup du tonnerre pour le Challenger. Il faut dire que Leylah Annie Fernandez est en terrain connu à Saguenay. La Lavalloise est venue à deux reprises pour participer par le passé aux Championnats québécois des 14 ans et moins, qui se tiennent aussi au CTIS. Puis, en 2017, alors âgée d’à peine 15 ans, Fernandez avait également participé pour une première fois au Challenger Banque Nationale de Saguenay. D’ailleurs, elle avait fait écarquiller bien des yeux en frayant son chemin jusqu’en quart de finale, son premier dans un tournoi de la WTA. L’an dernier, elle n’avait pu être présente pour la 13e édition à Saguenay.

Parmi ses coups d’éclat en 2019, elle a été finaliste au tournoi junior des Internationaux d’Australie avant d’être couronnée au tournoi junior de Roland-Garros, où elle avait atteint la finale sans perdre une manche.

Plus près de nous, Fernandez a remporté, en juillet dernier, son premier titre professionnel en simple au Challenger Banque Nationale de Gatineau, en plus d’ajouter celui en double avec sa partenaire Rebecca Marino.

Des habituées

Parmi les autres habituées du tournoi qui apparaissent au tableau principal et qui ont fait de Saguenay leur premier choix, on retrouve la Néerlandaise Bibiane Schoofs (154), qui avait été couronnée championne en double avec la Hongroise Greta Arn en 2017, ainsi que la Belge Ysaline Bonaventure (115) et la Française Jessika Ponchet (186). Le nom de l’Américaine Sachia Vickery (165) apparaît aussi sur la liste. L’an dernier, Vickery, alors 94e au classement mondial, faisait office de première tête de série avant de déclarer forfait.

Enfin, sur la liste des joueuses susceptibles de se hisser au tableau principal, on retrouve la sympathique championne de l’édition 2015, la Serbe Jovana Jaksic (225). Joueuse favorite de la foule locale, elle sera certes bien accueillie si elle décide de se pointer de nouveau à Saguenay !