En gros, les différentes directions des secteurs universitaire et collégial veulent voir comment se déroulera la rentrée scolaire, avant d’amorcer les activités sportives.
En gros, les différentes directions des secteurs universitaire et collégial veulent voir comment se déroulera la rentrée scolaire, avant d’amorcer les activités sportives.

Les sports universitaires et collégiaux en pause jusqu'au 14 septembre

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
Les secteurs universitaire et collégial membres du RSEQ ont décidé d’emboîter le pas au secteur scolaire. Les activités sportives universitaires et collégiales sont donc sur pause jusqu’au 14 septembre, en cohérence avec la décision annoncée par le premier ministre du Québec François Legault, vendredi dernier, à appris La Tribune.

Le but de la démarche est de permettre une rentrée sécuritaire de la population étudiante du Québec, et de faciliter la mise en place d’une éthique sanitaire uniforme, indique-t-on à La Tribune.

Des adaptations possibles et spécifiques pourront être apportées aux calendriers sportifs, en respectant les besoins de chacun des trois secteurs.

En gros, les différentes directions des secteurs universitaire et collégial veulent voir comment se déroulera la rentrée scolaire, avant d’amorcer les activités sportives.

Les athlètes des différentes disciplines sportives, tant au collégial qu’à l’université, peuvent poursuivre l’entraînement, en attendant une décision finale, le 14 septembre.

La Tribune a appris que les recteurs des universités québécoises sont très préoccupés par la situation, et qu’ils veulent se donner un temps d’observation. Précisons que les dates d’entrées dans les universités québécoises ne sont pas toutes identiques.

Le premier ministre François Legault a confirmé vendredi dernier que les activités parascolaires et les sports scolaires seraient sur pause jusqu’au 14 septembre, afin de faciliter la rentrée scolaire.

Cette annonce est venue calmer le jeu. La veille, le ministre de l’Éducation avait semé l’émoi dans les milieux scolaires en précisant que la pause sportive s’étirerait jusqu’au premier octobre.