Les sports régionaux en bref

+

COMPÉTITIONS DE RAMES

La 46e saison du Circuit régional de compétitions de chaloupes à rames, prélude au Marathon Proco de Festirame, débutera le samedi 1er juin au camping municipal d’Hébertville. Un total de neuf équipes sont inscrites, soit sept dans la catégorie hommes et deux dans la classe mixte. La deuxième épreuve de la saison se déroulera ensuite à Desbiens le 15 juin, tandis que la troisième course sera disputée à Alma, au bassin Saint-Georges, le 22 juin. Le Marathon Proco de Festirame de 42 kilomètres aura lieu le samedi 6 juillet. La date limite d’inscription a été fixée au 22 juin. 

+

GUILLAUME BOIVIN

Guillaume Boivin

Coéquipier de Guillaume Boivin avec la formation Israel Cycling Academy, le letton Krists Neilands a décroché le meilleur résultat de l’équipe au Giro d’Italie, lors de la 17e étape, avec une 5e position. « Il a fait une course vraiment impressionnante. Ça s’est joué à la fin. Vraiment, chapeau à lui. Dans la troisième semaine du Giro, c’est extraordinaire, surtout que ça fait une semaine qu’il est sur les antibiotiques », a commenté le cycliste aux racines saguenéennes au réseau Sportcom, après avoir franchi le fil d’arrivée en 125e position. 

Boivin a croisé le fil d’arrivée dans un peloton de sept coureurs, à 30 minutes du gagnant de l’épreuve, disputée entre Commezzadura (Val di Sole) et Anterselva/Antholz, le Français Nans Peters. Celui-ci l’a emporté en solo avec près de deux minutes d’avance sur son plus proche poursuivant. L’Équatorien Richard Carapaz est toujours en tête, avec 1min54 d’avance sur l’Italien Vincenzo Nibali. 

« Ç’a été une journée tranquille. Nous étions à près de 4000 mètres de dénivelé. Ç’a été une grosse bataille pour prendre l’échappée dès le début. Il fallait être costaud pour être devant », a résumé Guillaume Boivin, qui a maintenant dans la mire la 18e étape. Une victoire d’équipe est possible au terme des 222 kilomètres, estime-t-il. « J’ai hâte, nous aurons du fun! C’est un parcours qui pourrait faire place à un sprint, mais il faudra être très attentifs pour éviter qu’une échappée de 25 gars parte et que nous ne la revoyions plus. Le départ risque d’être un peu compliqué, a expliqué Boivin. Il ne reste plus beaucoup de sprinteurs parce que la montagne a été très difficile. Les formations d’Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et de Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe) seront à surveiller. »