Yanick Jean a lancé un message après la performance timide des siens à Drummondville. « Il y en a qui se sortent eux-mêmes de l'équation », a-t-il prévenu.

Les Sags timides sur la route

Encore privés de German Rubtsov, qui attend toujours sa libération internationale, les Saguenéens ont bien timidement défendu leur peau vendredi soir à Drummondville pour subir une troisième défaite en autant de sorties. Les Voltigeurs ont gâté leurs partisans lors de leur ouverture locale au Centre Marcel-Dionne avec une victoire sans équivoque de 6-3.
Plus souvent qu'autrement, les Chicoutimiens ont été battus de vitesse par les locaux qui ont démontré clairement plus de désir, ce qui s'est traduit par du succès en attaque contre Zachary Bouthillier qui a été plusieurs fois laissé à lui-même, faisant face à 39 tirs.
« Ils avaient plus de tout », a résumé Yanick Jean sur la performance bien tiède de ses protégés.
Avec 13 nouveaux joueurs, il a averti que certains nouveaux venus ne profitaient pas de l'occasion qui leur était offerte, notamment à l'attaque avec les absences de Rubtsov, Zachary Lavigne et Mathieu Desgagnés.
« Il y en a qui se sortent eux-mêmes de l'équation, a prévenu le pilote des Bleus. On a des joueurs qui semblent être juste contents d'être là, de porter le ''jacket'' et de se retrouver dans le junior majeur. Ce n'est pas ça l'identité des Saguenéens de Chicoutimi. On veut voir du surpassement et ce n'était pas le cas pour plusieurs. »
Morgan Adams-Moisan a profité d'une rondelle laissée libre pour ouvrir le pointage, suivi quelques minutes plus tard par Cédric Desruisseaux, qui a fait sa chance, récupérant une rondelle déviée en défensive. En début de deuxième, les Sags ont eu l'occasion de se remettre dans le coup, mais c'est plutôt le contraire qui s'est produit. Après un contact en sortie de territoire, la recrue Xavier Simoneau s'est amené seul devant Bouthillier pour inscrire son premier but en carrière dans la LHJMQ. Robert Lynch, à la suite de la confusion en territoire défensif, puis Yvan Mongo, en avantage numérique, ont ajouté au coussin déjà confortable des Voltigeurs. À ce moment, les Sags n'avaient que six petits tirs sur le filet adverse, défendu sans trop de problème par le Chicoutimien Olivier Rodrigue. Vladislav Kotkov a cassé la glace, en fin de deuxième période, lors d'une belle manoeuvre en avantage numérique. Il s'agissait de la première réussite des Sags en attaque massive en neuf occasions en ce début de saison.
C'était trop peu trop tard, mais les régionaux ont été beaucoup plus féroces en troisième. Ils ont servi une petite frousse à leurs adversaires en fin de troisième avec deux buts rapides de Kevin Klima. L'attaquant de 20 ans a en quelque sorte rebondi après avoir été envoyé au vestiaire après une mauvaise pénalité en deuxième. « Mais ça ne comptait plus », a réagi Yanick Jean.
Pointes de plume
• Deux anciens porte-couleurs des Sags ont vu leur aventure avec leur équipe respective de la Ligue nationale prendre fin au cours des dernières heures. Le capitaine de l'an dernier, Nicolas Roy, entreprendra sa carrière professionnelle dans la Ligue américaine avec les Checkers de Charlotte. Il a été retranché jeudi, au lendemain de son seul match préparatoire, une défaite de 4-0 devant le Lightning de Tampa Bay. Au début du camp d'entraînement, l'attaquant de 20 ans a été ennuyé par une commotion cérébrale. Laurent Dauphin a pour sa part été retranché par les Blackhawks de Chicago vendredi. Il avait été acquis au début de l'été dans le cadre d'une transaction, envoyant notamment le défenseur Niklas Hjalmarsson aux Coyotes de l'Arizona. L'attaquant de 22 ans se rapportera aux IceHogs de Rockford dans la Ligue américaine...
• Les responsables de la LHJMQ ont publié vendredi des statistiques très intéressantes sur le profil des joueurs en ce début de saison. La moyenne est de 6 pieds, 184 livres et 18 ans et quelques semaines. Les Tigres de Victoriaville ont présentement l'équipe la plus vieille à 18,52. Étonnamment, les Sags se retrouvent au 6e rang avec 18,26. Les champions de la dernière Coupe du Président, les Sea Dogs de Saint-Jean, ont la formation la plus grande et la plus lourde avec 72,8 pouces et 189,3 livres. Les Sags sont dans le peloton à 71,83, et ce, même s'ils comptent dans leurs rangs l'un des plus grands du circuit avec Vladislav Kotkov et ses 6 pieds 5 pouces. La palme revient au défenseur des Tigres Andrew Smith à 6 pieds 7 qui est également le plus pesant à 225 livres. Les Chicoutimiens forment l'une des équipes les plus légères avec une moyenne de 181,9 livres...