Champions du tournoi pee-wee de Jonquière, les Espoirs pee-wee AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean arboreront l’uniforme des Saguenéens au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Les Sags pee-wee AAA fin prêts: tournoi international de hockey pee-wee de Québec 

La fébrilité commence à se faire sentir chez les jeunes Saguenéens pee-wee AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui disputeront leur tout premier match au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec jeudi soir, à 18 h, contre les Petes Peterborough.

Entraîneur-chef des Sags/Espoirs, Olivier Bouchard estime que ses protégés se présenteront fin prêts pour leur match initial au Centre Vidéotron. Pour l’instant, l’ensemble de ses 17 joueurs est en pleine forme. Les champions du Tournoi pee-wee de Jonquière viennent d’ailleurs de connaître leurs meilleurs moments en saison régulière.

« Après le championnat (de Jonquière), on a laissé une semaine aux joueurs pour savourer le moment parce qu’on savait que le tournoi de Québec allait arriver rapidement et on ne voulait pas les perdre mentalement. Dans les deux semaines qui ont suivi, on a travaillé collectivement pour arriver prêts. D’ailleurs, on vient probablement de jouer nos deux meilleurs matchs de la saison, donc on est confiant », explique le pilote des pee-wee AAA.

Les jeunes Sags n’ont pas eu le temps de se stresser avec le tournoi de Québec puisque les entraîneurs les ont incités à se concentrer d’abord sur les matchs de la saison en cours. « Mais depuis samedi soir, après notre partie, on a commencé à en parler. On essaie de faire entrer les jeunes dans la peau d’un joueur des Saguenéens. On commence à sentir l’excitation, mais ce n’est pas trop pire pour le moment », avoue Olivier Bouchard, qui travaille avec Louis Bélanger comme adjoint.

Étudiant en éducation physique et à la santé à l’UQAC, Olivier Bouchard a utilisé les notions acquises dans son cours en psychologie pour préparer mentalement ses protégés. « On a fait des capsules sur la gestion du stress, le sommeil, etc. » Les jeunes sont préparés mentalement et physiquement. Il n’y a pas de blessés dans l’alignement. « On a eu de petites blessures avant Noël et on a pris nos précautions parce qu’on savait que ce moment-là pourrait arriver. On s’est organisé avec les préparateurs physiques pour que les gars soient à leur condition maximale et qu’ils soient prêts à faire face à la musique », assure Olivier Bouchard.

Les jeunes Sags sont assurés de jouer deux matchs, mais c’est le deuxième qui fera foi de tout, car s’ils le perdent, ils seront éliminés.