Kelly Klima a profité du bon travail de son frère Kevin pour marquer le but vainqueur en deuxième période pendant un avantage numérique

Les Sags freinent la série de victoires des Cataractes

Si les Saguenéens voulaient passer un message mardi soir au centre Georges-Vézina, c'est pleinement réussi. Sans Nicolas Roy, les Chicoutimiens se sont payé les meneurs au classement général, les Cataractes de Shawinigan, au compte de 2-1, dans une rencontre avec un rythme endiablé.
Les Sags ont du même coup stoppé à dix la séquence victorieuse des Mauriciens, qui détiennent la plus longue à travers la LHJMQ avec 11 gains de suite en début de saison. En deuxième moitié, l'entraîneur-chef Yanick Jean a identifié une dizaine de rencontres qui serviront de baromètre et évaluer la progression de son équipe. Celle face aux Cataractes en faisait évidemment partie.
«Ce n'est pas encore du hockey de séries. On n'est pas encore rendu là. Je sais qu'on faisait face à une équipe redoutable qui peut te battre de plusieurs façons. Quand tu en gagnes dix à ce stade-ci de l'année, ce n'est pas de la chance. Ce sont deux bonnes équipes de hockey qui s'affrontaient», d'exprimer Yanick Jean, confirmant que Nicolas Roy effectuera son retour en uniforme vendredi, face à l'Armada.
En première, après un poteau de Dmitry Zhukenov en avantage numérique, les Cataractes n'ont pas raté leur chance avec un homme en plus pendant quatre minutes. Le tir de Samuel Girard a raté la cible, mais Brandon Gignac était prêt pour le retour.
Les Sags ont frappé deux fois en deuxième période. Après avoir solidement mis en échec Samuel Girard au premier engagement, Brendan Hamelin a d'abord surpris Mikhail Denisov d'un tir vif pour son 9e de la saison. Puis, l'avantage numérique, qui avait provoqué plusieurs occasions, a finalement débloqué quand Kelly Klima a profité du bon travail de son frère Kevin. Les Cataractes étaient partout en troisième, obtenant plus de la moitié de leurs tirs avec 16, mais Julio Billia a tenu le coup, aidé par le jeu défensif des siens.
«On a joué exactement comme on voulait le faire. Ils ont pressé le pas en troisième et on s'est défendus, on s'est sacrifiés», de noter Yanick Jean, soulignant le travail des joueurs à caractère défensif.
«Ce sont des gars qui ne reçoivent pas beaucoup de crédit habituellement on joué un gros match contre leurs meilleurs éléments. On a réussi à les blanchir à cinq contre cinq. Ça prenait une grosse performance de leur part», a-t-il louangé.
Billia solide
Sans hésiter après la rencontre, Julio Billia qualifiait sa performance de meilleure de la saison. À son troisième départ consécutif, une première pour lui cette saison, il a été parfois magique avec 28 arrêts. «Tu ne manques pas 25 matchs sans t'en ressentir. J'ai l'impression qu'il s'en vient où il veut et où on veut qu'il soit», de souligner Yanick Jean dans son point de presse.
«C'était difficile de reprendre le rythme, surtout que les autres avaient un bon nombre de matchs dans le corps. C'était comme recommencer à neuf», d'admettre le vétéran gardien de 20 ans, identifiant deux éléments de son succès, sa forme physique et prendre de bonnes décisions devant le filet. «J'hésitais. Je n'avais pas la même confiance que l'an dernier. C'est revenu au fil des pratiques et des matchs, de mentionner Julio Billia. Je veux continuer de faire la différence avec de gros arrêts. Dans ce temps-là, les autres équipes se frustrent et c'est bon pour le momentum.»
Ce n'était pas toujours élégant, mais Julio Billia a réussi à empêcher la rondelle de pénétrer dans le filet en troisième période, bloquant 16 tirs.
Samuel Girard n'avait jamais perdu à Chicoutimi
Avant mardi, Samuel Girard n'avait jamais perdu au centre Georges-Vézina avec les Cataractes de Shawinigan.
Les Mauriciens avaient remporté les sept derniers duels entre les deux clubs sur la patinoire olympique. La dernière victoire des Sags datait de pratiquement trois ans, soit la mi-janvier 2014.
«Un petit 10 minutes relax en deuxième nous a coûté cher. C'est plate. Il faut aussi trouver une façon d'être plus opportunistes dans les matchs serrés. En séries, c'est souvent là que ça se joue, sur l'opportunisme», d'estimer le Robervalois de 18 ans qui a obtenu une 40e passe cette saison, un sommet chez les défenseurs.
Malgré la défaite, les Cataractes sont confortablement installés en tête de la division Est, 11 points devant les Sags avec un match en main. Pour l'entraîneur jonquiérois Claude Bouchard, il est encore trop tôt pour parler du classement. «Honnêtement, on ne pense pas que la division est ramassée.
Beaucoup d'équipes se sont améliorées. Il y a encore une parité et malheureusement, des matchs faciles, sauf contre Moncton, il n'y en aura pas beaucoup, mais on ne les affronte plus», d'observer Bouchard, toujours aussi volubile, victoire ou défaite.
«Quand tu es une équipe de haut de classement, tu es une cible pour tes adversaires. Ils sont prêts et veulent te battre. Ils exécutent bien les détails comme les Sags ont fait», de faire valoir celui qui est à la barre des Cataractes depuis près d'un an.
«C'était un beau match de hockey», d'estimer Claude Bouchard.
«D'ici à la fin de la saison, quand les équipes de tête vont s'affronter, souvent ça va donner des matchs serrés à bas pointage. Ce sont des rencontres aux allures de séries et les petits détails font la différence. On doit leur lever notre chapeau, je ne sais pas comment ils ont bloqué de lancers. Ils en ont bloqué quasiment 1000», d'illuster l'entraîneur.
«Ce genre de rencontre peut aller d'un bord et de l'autre. Dernièrement, on les gagnait. On avait une bonne opposition et ils ont trouvé le moyen de gagner. Ce serait malhonnête de dire qu'on n'a pas bien joué. Je pense qu'au niveau des petits détails, ils ont été un peu meilleurs», de faire valoir Claude Bouchard.
Pointes de plume
• Pour ceux qui s'inquiètent des échanges quelque peu élastiques dans la LHJMQ, ce n'est vraiment pas plus rose dans la Ligue de l'Ontario. Lundi, un troc a été bouclé entre Kitchener et Windsor pour l'attaquant Jeremy Bracco. En retour de l'attaquant vedette, les Rangers ont reçu deux joueurs et trois choix de deuxième ronde, le plus tôt étant en 2023. Oui, oui, 2023, dans six ans! Au moins, un règlement interdit d'échanger des choix de première ronde...
• Les attaquants Dmitry Zhukenov et Kelly Klima disputaient tous les deux mardi un 100e match en carrière dans la LHJMQ. Klima a amassé 79 points dont 41 buts tandis que le Russe affiche une récolte de 91 points et 28 buts. Zhukenov a d'ailleurs reçu le titre de joueur offensif SFL en décembre grâce à une récolte de trois buts et sept passes. L'honneur défensif a été décerné à Zachary Lavigne. Antoine Marcoux a pour sa part mérité le titre d'étudiant modèle du mois, grâce à sa moyenne de plus de 80%...
• Le gardien de l'Armada, Francis Leclerc, qui a blanchi les Sags vendredi soir, a été nommé gardien de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey. Il n'a rien donné en deux rencontre, repoussant 41 lancers. Avant de faire le coup aux Sags, il avait été parfait face aux Foreurs de Val-d'Or dans une victoire de 6-0...
• Après avoir été libéré par les Remparts, l'ancien des Sags Jonathan Bourcier se retrouve dans le junior AAA. L'attaquant de 20 ans terminera la saison avec l'équipe de son coin, les Flames de Gatineau...
• Les jeunes pee-wee de Puvirnituq assistaient au duel entre les Sags et les Cataractes. Plus tôt dans la journée, ils ont remporté leur deuxième match du tournoi jonquiérois, au compte de 3-2 sur les Monarques de Saint-Ambroise...
• Un gros bravo au partisan qui a envoyé la rondelle directement dans le trou du milieu de la planche au concours Ameublement Tanguay pour se mériter 900$. Il es le premier à le faire depuis le début de la saison...