Le directeur des opérations des Saguenéens, Serge Proulx, souligne la collaboration du personnel hockey de l’organisation, avec en tête l’entraîneur-chef Yanick Jean, ainsi que celle des gestionnaires dans la réussite des différentes initiatives.
Le directeur des opérations des Saguenéens, Serge Proulx, souligne la collaboration du personnel hockey de l’organisation, avec en tête l’entraîneur-chef Yanick Jean, ainsi que celle des gestionnaires dans la réussite des différentes initiatives.

Les Sags encore finalistes pour l’équipe marketing de l’année dans la LHJMQ

Pour une deuxième année de suite, les Saguenéens de Chicoutimi se retrouvent finalistes pour l’obtention du trophée Jean-Sawyer remis à l’équipe marketing de l’année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Pour une deuxième année de suite, ils se retrouvent en lice avec les Voltigeurs de Drummondville et le gagnant de l’an dernier, le Phoenix de Sherbrooke.

« On ne le fait pas pour ça. Personne ne rentre au bureau le matin pour dire que cette année on vise le titre. C’est sûr que quand tu arrives à la fin de l’année, que tu as travaillé tellement fort et que tout le monde s’est investi de façon très intense et qu’on sait qu’on est nominés, c’est “l’fun” de voir ce travail reconnu. On s’est fait un “high five” symbolique et on s’est tous appelés », raconte le directeur des opérations de la formation chicoutimienne, Serge Proulx.

Dans son esprit, ce n’est pas un hasard si ces trois clubs se font de nouveau la lutte pour ce titre. En entrevue téléphonique, il explique que la grille d’évaluation est exhaustive avec plusieurs éléments, dont le nombre d’événements et promotions, les tranches d’âges atteintes, les initiatives sur les médias sociaux, les nouveautés et la créativité. Serge Proulx précise que les trois organisations sont très proactives, que ce soit sur les réseaux sociaux ou par les événements. Il a d’ailleurs envoyé une note à tous les membres de l’organisation après avoir appris la nouvelle, mercredi, pour souligner le travail accompli, mais aussi la collaboration des membres du personnel hockey, avec en tête l’entraîneur-chef Yanick Jean, ainsi que celle des gestionnaires de l’organisation.

« C’est vraiment un travail d’équipe tout ça. On a beau planifier plein d’affaires, mais si le hockey ne nous supporte pas, ça ne donne rien. Yanick là-dedans est vraiment champion et est toujours prêt nous aider. Il n’y a pas de situations qui font qu’on révise et que finalement, on n’envoie pas de joueurs. Ça se peut qu’en raison d’une contrainte ou un examen, un joueur ne puisse pas venir, mais on va en envoyer un autre. C’est vraiment un travail d’équipe », de mettre en valeur Serge Proulx.