Les Sags ont accordé trois buts sans pouvoir en inscrire un seul face aux Tigres de Victoriaville.

Les Sags blanchis

Privés de cinq éléments réguliers, les Sags ont été une proie bien docile pour les Tigres de Victoriaville qui l’ont emporté 2-0 devant 2848 spectateurs au Centre Georges-Vézina.

Les Sags ont ainsi subi un quatrième revers de suite, leur deuxième plus longue séquence de la saison. Ils avaient perdu cinq matchs consécutivement en novembre, encore une fois avec plusieurs joueurs hors de l’alignement. 

Les Chicoutimiens ont peut-être été timides offensivement, mais les Tigres ont également disputé un match quasi-impeccable défensivement. Selon les statistiques officielles, les Sags n’ont obtenu que quatre tirs dangereux, ce qui est tout de même représentatif de la soirée. Sans se surpasser outre mesure, Tristan Côté-Cazevave a mérité son quatrième jeu blanc de la saison, les quatre dans une fenêtre de dix matchs. Les Sags ont profité de plus de chances, mais ont souvent raté la cible.

«On a senti que c’était difficile à venir. Ils ont pris les devants, on s’est écrasés un peu pour le reste de la deuxième période. Avec les joueurs qui nous manquaient, on a vu la montagne un peu grosse», d’analyser l’entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre. 

Les visiteurs ont démarré en force en première période, mais n’ont pas réussi à s’inscrire à la marque. La meilleure chance a été obtenue par le défenseur Vincent Sévigny qui a été frustré par le bon déplacement d’Alexis Shank. Ce n’était que partie remise pour les Tigres qui ont frappé deux fois en un peu plus de deux minutes pour prendre le contrôle de la rencontre. Mathieu Sevigny a d’abord complété un bel échange sur un surnombre en avantage numérique. Olivier Mathieu a ensuite réussi à se créer un peu d’espace dans la défensive saguenéenne, redirigeant un tir de la pointe pour doubler l’écart. Tout juste avant ces deux buts, le défenseur Louis Crevier avait son premier en carrière au bout de la palette. Posté à l’embouchure du filet, il a toutefois raté la cible alors qu’il profitait d’un filet ouvert. En fin d’engagement, Jérémy Fortin avait battu Tristan Côté-Cazenave sur une descente à deux contre un, mais son tir a frappé le poteau. 

Les locaux ont bien tenté de menacer le filet adverse en troisième période, mais sans grand succès. Ils ont obtenu une dernière chance avec une supériorité numérique avec moins de cinq minutes à faire, mais les Tigres n’ont pas flanché. «On ne faisait pas nécessairement beaucoup de jeux à partir du joueur de centre. On a essayé différentes combinaisons, mais pas grand chose qui semblait cliquer. On se l’était dit avant le match qu’avec les joueurs qui nous manquent, personne était habitué de jouer avec les mêmes. On devait trouver des combinaisons ou aller chercher un but chanceux, mais on ne l’a pas fait», de résumer Yanick Jean qui devait se débrouiller sans Hendrix Lapierre, Zachary Lavigne, Christophe Farmer, Jérémy Diotte et Liam Murphy. Samuel Houde et Artemi Kniazev étaient pour leur part de retour au jeu. 

Après la rencontre, Yanick Jean a officiellement levé le voile sur la raison de l’absence de Zachary Lavigne. Le capitaine est présentement au chevet de ses parents qui ont été impliqués dans un accident de la route samedi dernier sur la Côte-Nord alors qu’ils se rendaient à Baie-Comeau pour assister au duel entre les Sags et le Drakkar. Si son père a déjà obtenu son congé de l’hôpital, sa mère demeure hospitalisée à Québec pour des blessures importantes. 

«C’est le côté humain qui prend le dessus. Il y a des choses beaucoup plus importantes que le hockey dans la vie. On va lui fournir l’aide, le temps et le support dont il a besoin», a indiqué Yanick Jean dans son point de presse, demandant le respect de l’intimité de la famille. Les gens qui le désirent peuvent tout de même témoigner leur support sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) de l’organisation chicoutimienne. 

Les Sags profiteront maintenant d’une semaine complète sans jouer. «On a des choses à passer au travers en tant qu’équipe avant de penser à ce qui s’en vient», de convenir Yanick Jean. 

Les Chicoutimiens seront de retour en action vendredi prochain lors de la visite des Remparts de Québec. Chose certaine, Jérémy Diotte et Liam Murphy seront de retour après avoir purgé leur suspension respective.

Les hommes de Yanick Jean ont eu une dure soirée au Centre Georges-Vézina vendredi soir.

+

POINTES DE PLUME

• En raison des mauvaises conditions climatiques qui sévissent également dans les Maritimes, la rencontre prévue entre le Titan d’Acadie-Bathurst et les Mooseheads d’Halifax a été remise à une date ultérieure. 

• Le monde du hockey est parfois bien petit. Les deux anciens des Sags Jérémy Grégoire et Laurent Dauphin ont changé d’organisation la même journée. Les Predators de Nashville ont fait l’acquisition de Laurent Dauphin et d’Adam Helewka des Coyotes de Phoenix en retour d’Emil Pettersson. Jérémy Grégoire a fait en quelque sorte le chemin inverse pour se retrouver dans l’organisation des Coyotes, avec les Roadrunners de Tucson de la Ligue américaine en retour de considérations futures. En 42 rencontres cette saison, Grégoire montre une récolte de 12 points en 42 rencontres, 74 minutes de pénalité et un différentiel neutre. L’attaquant de 23 ans a signé comme agent libre l’été dernier après trois saisons avec le club-école du Canadien qui l’avait sélectionné en 6e ronde en 2013. Laurent Dauphin a quant à lui amassé 20 points en 34 matchs et un différentiel de +2 avec les Roadrunners, disputant également une partie avec les Coyotes, étant blanchi de la feuille de pointage. Le choix de 2e ronde en 2013 a joué 35 rencontres avec les Coyotes depuis 2015, amassant quatre points. 

• Avant la rencontre, les joueurs des Espoirs pee-wee AAA, qui représenteront les Sags au Tournoi international de Bernières dans deux semaines, ont été présentés à la foule. Le capitaine Justin Lemay a même eu le privilège de participer à la mise en jeu protocolaire. 

• Hendrix Lapierre ratera au moins une semaine. L’attaquant de 16 ans a vu le médecin de l’équipe vendredi après avoir été solidement frappé mercredi à Rimouski et ressenti les symptômes d’une commotion cérébrale. «Dans ces situations, on y va au jour le jour et à la semaine. On va faire comme d’habitude et prendre toutes les précautions», d’assurer Yanick Jean.