Les Sags 4 de Chicoutimi seront les seuls représentants régionaux au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, dans la classe internationale B.

Les Sags 4 au Tournoi de Québec

Malgré l’absence des Espoirs, le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera tout de même représenté, lors de la 60e édition du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, avec la présence des Sags 4 de Chicoutimi dans la classe internationale B.

Entraîneur de la formation de calibre BB, Charles Tremblay explique que la sélection a été faite selon les performances des différentes équipes qui en ont fait la demande en début de saison. Le dossier des Sags 4 est éloquent avec le sixième rang du classement provincial POC grâce à 15 victoires en 18 matchs en saison régulière. Ils ont également réussi un doublé, au cours des deux dernières semaines, en cueillant les honneurs du Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière et du Tournoi pee-wee/bantam de Saint-Félicien.

« Lors de la sélection, les statistiques de notre ligue n’étaient pas encore sorties. On a donc eu le suspense pendant un petit bout. Les responsables du tournoi m’appelaient pour savoir si on était premiers ou non. Finalement, quand est venu le temps de l’inscription finale, les statistiques étaient sorties et ils nous ont choisi », résume Charles Tremblay, précisant que sept des dix premières équipes au classement POC participeront au réputé tournoi de Québec. « C’est vraiment juste des bonnes équipes qui y vont », note-t-il.

« Au début de la saison, avec les jeunes, on s’est donné une vision de développement, mais aussi d’aller chercher des victoires et des tournois. En ayant gagné à Jonquière et à Saint-Félicien, on commence à se faire des peurs, comme on dit, et aspirer à de plus grands honneurs. C’est clair qu’on s’en va là pour avoir une bonne performance, mais dans la même optique qu’on a d’avoir du plaisir et de se développer ensemble », raconte Charles Tremblay.

Les Sags 4 disputeront leur premier match le mercredi 13 février dans l’impressionnante enceinte du Centre Videotron. Ils ne seront pas trop dépaysés par l’adversaire, le Cartier de Québec-Centre, ce qui sera tout le contraire lors du deuxième affrontement, gagne ou perd, face à une formation de la Lituanie ou du Mexique. Pour tous les joueurs et membres du personnel, il s’agira d’un premier contact avec le plus gros tournoi pee-wee au monde.

« Je ne pense pas que les jeunes voient encore toute l’envergure. Il y en a qui le réalisent un peu plus, mais d’autres moins. C’est quand on va se retrouver là-bas qu’on va en prendre pleinement conscience. Au Tournoi pee-wee, quand ils sont sortis du vestiaire et qu’ils ont vu le Palais des sports presque plein, j’ai commencé à voir des bras et des jambes bouger. On leur a dit qu’à Québec ce serait d’autre chose. Ils l’ont vécu à plus petite échelle, mais c’est sûr que ce sera une expérience intéressante », de laisser tomber Charles Tremblay.