Les finales de la Ligue des Championnats québécois (LCQ) 14 ans et moins de water-polo tenues pour la première fois à Saguenay ont été un franc succès.

Les Piranhas mettent la barre haute

Grand manitou du club de water-polo Les Piranhas de Saguenay, Normand Cantin, était ravi du déroulement des finales de la Ligue des Championnats québécois (LCQ) 14 ans et moins tenues pour la première fois à Saguenay, dans les magnifiques installations de la piscine du Cégep de Jonquière.

Appuyé par 17 bénévoles, M. Cantin a poussé un soupir de soulagement et de satisfaction à la conclusion du championnat, dimanche après-midi. « Ç’a été un succès sur toute la ligne. Je n’ai eu que des éloges de tous les clubs. Je voulais mettre la barre haute parce que ce sont les champions qui viennent ici et il fallait être à la hauteur de l’événement. Ça m’a aussi permis de développer des contacts importants avec les autres clubs de la province qui sont venus ici. Ils veulent nous voir et ils veulent venir ici pour nous aider à développer le sport. »

Des membres du service des loisirs et deux membres du club des Piranhas ont également reçu la formation pour le programme des Pamplemousses, un programme d’initiation au water-polo qui pourra éventuellement permettre de développer le sport dans les piscines intérieures et extérieures de Saguenay. De plus, les jeunes du club local ont tous eu droit à un entraînement sous la direction de John O’Donnell de Waterpolo Québec, en plus de suivre une formation d’officiels mineurs. « Ils ont adoré ça et ils ont beaucoup appris », souligne Normand Cantin, dont les troupes ont pris part à trois matchs de démonstration.

Les estrades ont été remplies et l’événement a même été l’occasion de retrouvailles avec des anciens des clubs des années 70. « Ça m’a fait vraiment plaisir de revoir certains anciens joueurs que je croyais partis de la région ! »

L’entraîneur-chef des Piranhas a aussi souligné la présence des conseillers jonquiérois Carl Dufour et Michel Thiffault (Commission des sports). Il a pu les sensibiliser au fait que les équipes du tournoi s’entraînent 12 heures/semaine, alors que ses Piranhas n’ont que quatre heures/semaine. M. Cantin a aussi signalé l’important coup de main de Shipshaw Électrique, un commanditaire majeur de l’événement. Son patron, Éric Gravel, a réuni une équipe de jeunes qui sont venus l’aider à finaliser les installations pour le championnat.

Bon coup

Président de Waterpolo Québec, Daniel Lizotte affiche lui aussi sa satisfaction. « On a été très très bien reçus. Le comité de Normand Cantin nous a accueillis de main de maître. Toute l’équipe de bénévoles a fait en sorte que ce soit un succès », a affirmé M. Lizotte, avouant avoir été surpris par la qualité des installations. « La grande surprise que j’ai eue, c’est à mon arrivée, quand j’ai vu les installations. L’équipe de bénévoles a fait en sorte que cet événement soit organisé de façon très professionnelle. Ç’a été une agréable surprise et c’est rassurant de voir comment l’équipe a bien travaillé. »

Pourrait-on accueillir à nouveau une compétition de water-polo à Saguenay ? « On l’espère grandement ! C’est la première fois qu’un championnat québécois est tenu à Saguenay et Waterpolo Québec a justement la mission de s’assurer qu’il y ait une grande représentation dans la région. C’est d’ailleurs ce qu’on va faire de plus en plus : aller dans les régions pour promouvoir ce sport. Ici, on a eu une belle visibilité médiatique et on espère que ça va donner le goût à des jeunes qui sont venus faire un tour au cours des derniers jours », a-t-il conclu.