Les joueurs des Saguenéens ont célébré leur victoire de 6-3 face aux Olympiques de Gatineau.

Les petits Saguenéens en demi-finale

Le parcours des petits Saguenéens se poursuit au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Vendredi soir, ils ont eu le dessus sur les Olympiques de Gatineau au pointage de 6-3. Ils joueront en demi-finale face aux Hurricanes Jr de la Caroline dans la catégorie AA-Élites.
« Ça s'est joué au niveau des pénalités. Notre grosse victoire a été la discipline. On a gagné la bataille des émotions », a analysé en entrevue téléphonique l'entraîneur-chef Arnaud Dubé. Effectivement, après 40 minutes de jeu, ses joueurs avaient écopé de seulement une pénalité mineure contre six pour leurs adversaires.
Le match avait pourtant débuté de la pire des façons pour ceux qui portent habituellement les couleurs des Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Gatineau a marqué le but initial après seulement cinq secondes de jeu. Les Sags se sont vite replacés en marquant moins de 90 secondes plus tard. Après une période, Gatineau avait les devants 2 à 1. C'est au cours du second tiers que le vent a tourné, alors que les Saguenéens ont compté trois fois en moins de dix minutes, dont le troisième à la dernière seconde, portant la marque à 4-2.
« Je n'ai pas eu de meilleur joueur ce soir. C'est vraiment toute l'équipe qui a bien joué », a-t-il poursuivi. Notons quand même que William Simard et Mathis Gagné ont chacun marqué deux fois.
En troisième, les Sags ont compté à deux reprises et cédé une seule fois pour s'assurer la victoire.
Vers le Centre Vidéotron
Une des particularités du Tournoi de hockey pee-wee de Québec est de former une portion de tableau avec les équipes qui perdent le premier match. Ces équipes se retrouvent ensuite à l'Arpidome de Charlesbourg avec comme objectif de revenir disputer la grande finale au Centre Vidéotron. Il reste donc une étape à franchir aux Saguenéens. Ils se mesureront samedi à 16 h aux porte-couleurs de la Caroline. « Ça va être un beau défi. Il reste quatre excellentes formations. La Caroline a des joueurs avec de bonnes habiletés », a mentionné un entraîneur satisfait et bien heureux de devoir rester à Québec pour au moins une journée supplémentaire.
« Le plus gros reste à venir. De match en match, nous sommes meilleurs », a-t-il poursuivi.