Valérie Maltais, Marianne Saint-Gelais et Marie-Ève Drolet entameront leur participation aux Jeux olympiques tôt lundi matin.

Les patineuses régionales en action

Valérie Maltais, Marianne Saint-Gelais et Marie-Ève Drolet entreront en action tôt, lundi matin, aux Jeux olympiques de Sotchi. Les deux premières participeront aux séries éliminatoires du 500 mètres, à compter de 5 h 30. Elles s'attaqueront ensuite aux demi-finales du relais féminin. Pour cette deuxième épreuve, Marie-Ève Drolet sera aussi de la partie.
La Chine, la Corée, l'Italie et le Canada promettent encore une fois d'animer les épreuves de patinage de vitesse courte piste. Valérie Maltais estime que les Russes pourraient aussi être à surveiller, en raison de l'appui de leur public. Depuis le printemps 2012, l'équipe russe est dirigée par Sébastien Cros, un ancien entraîneur de la formation féminine canadienne.
« Quand tu patines dans ton pays, tu sens une énergie de la foule qui fait en sorte que la motivation est encore plus grande sur la glace, mais je ne crois pas que ça fera une différence significative au point de dire qu'une patineuse qui n'a jamais gagné auparavant va aller gagner l'or, note la patineuse de La Baie. Mais je pense qu'elles seront redoutables et qu'elles seront à considérer. Dans les courses, il y aura plus de bruit quand des patineuses russes seront en action. Ce sont des choses qu'il faudra prendre en considération. »
« Dans le cas de notre ancien entraîneur, ce n'est pas la première année qu'on le voit à la tête de l'équipe russe. Je suis toujours contente de le voir. On se jase. Ça fait toujours du bien de le revoir parce que nous avons vécu de bons moments ensemble. »
Valérie Maltais assure que l'équipe canadienne entamera les compétitions dans de très bonnes dispositions. Elle répète que les athlètes sont très satisfaits des installations qui leur sont réservées à Sotchi et elle espère donner raison à la revue américaine Sports Illustrated. Avant le début de tous les Jeux olympiques, le magazine s'amuse à prédire les médaillés de chaque épreuve. Cette année, il prédit une médaille de bronze à Maltais au 1500 mètres.
« Je suis contente qu'ils me voient sur le podium, répond la Baieriveraine. Je me vois aussi sur le podium. S'ils croient en mes chances, tant mieux. » o