Marie-Hélène Dion n’en est pas à sa première compétition sportive, avec l'équipe du MCSM Montcalm, ils ont participé à une course de canot à glace.

Les Olympiques des réservistes

La plus grande compétition militaire des réservistes de l’armée, le MILCOMP, se tiendra à Québec, du 6 au 9 août, à la base militaire de Valcartier. Plus de 130 athlètes issus de plus d’une quinzaine de pays iront s’affronter dans les différentes épreuves, à l’occasion de l’événement créé en 1957.

Cette année, il y aura plusieurs équipes qui représenteront le Canada à la compétition officielle. L’une d’entre elles est uniquement composée de femmes. Une athlète de Saguenay, la lieutenante Marie-Hélène Dion, en fait partie.

« On peut comparer ça aux Jeux olympiques de l’armée », a affirmé le capitaine Derek Picard-Fortin, officier des affaires publiques du le 35e Groupe-brigade du Canada. La compétition militaire est exclusive aux réservistes de l’armée, de tous les rangs et tous les genres. « Les réservistes, c’est les militaires à temps partiel, une immense partie d’entre eux ont un emploi civil ou sont étudiants . Ils peuvent être déployés lors des interventions nationales, comme pour assurer la sécurité du G7, ou lors d’opérations internationales, comme c’est actuellement le cas en Lettonie », a indiqué le capitaine.

Marie-Hélène Dion a récemment pratiqué un exercice de sécurité portuaire.

Pour être qualifiés, les militaires doivent passer des tests de forme physique, de vitesse et avoir un suivi médical impeccable. Ensuite, parmi ceux ayant passé les évaluations, l’officier commandant choisit qui joindra les rangs de l’équipe nationale.

Dans la compétition, plusieurs épreuves sont organisées, pour juger de plusieurs compétences apprises par les militaires lors de leurs entraînements. Parmi les épreuves les plus populaires, on retrouve le tir du pistolet et de la carabine, un parcours à obstacles, une nage utilitaire à obstacles, et une marche d’orientation. Cette dernière étape comprend la lecture de cartes, les lancers de grenade à main, et diverses autres tâches.

« L’un des buts de la MILCOMP est d’encourager le développement d’un haut niveau de forme physique chez les réservistes qui jouent un rôle vital dans la défense du Canada, tout en développant la camaraderie et la saine compétition entre les réservistes de différents pays », a conclu l’officier des affaires publiques.

Cet événement est organisé par le Congrès d’été de la Conférence interalliée des officiers de réserve (CIOR) et la Confédération interalliée des Officiers Médicaux de Réserve (CIOMR). Cette rencontre annuelle voit le jour pour que les membres issus de la trentaine de pays de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) puissent échanger et apprendre dans un cadre enrichissant. L’organisation du congrès s’occupe de la compétition militaire, mais aussi d’une foule d’autres rencontres et activités en tout genre.