Le gardien des Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine, Mathis Roy, et le défenseur Jacob Boudreau, font partie des vétérans qui ont remporté les honneurs de la première édition du Défi provincial de hockey scolaire juvénile, division 1, tenu à Vaudreuil. Ils comptent bien réitérer l’exploit, d’autant plus que le tournoi se déroulera à Saguenay, à compter de jeudi.
Le gardien des Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine, Mathis Roy, et le défenseur Jacob Boudreau, font partie des vétérans qui ont remporté les honneurs de la première édition du Défi provincial de hockey scolaire juvénile, division 1, tenu à Vaudreuil. Ils comptent bien réitérer l’exploit, d’autant plus que le tournoi se déroulera à Saguenay, à compter de jeudi.

Les Mustangs tenteront de conserver leur titre

Champions en titre de la toute première édition du Défi provincial de hockey scolaire juvénile, division 1, les Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine tenteront de réitérer leur exploit, au cours des prochains jours, alors que Saguenay accueillera la 2e édition de cet événement, de jeudi à dimanche, dans quatre arénas de Chicoutimi et de La Baie.

À compter de jeudi, quelque 1000 joueurs étudiants provenant de 46 équipes du programme provincial cadet et juvénile seront regroupés à Saguenay pour l’occasion. « Ce sera la première fois qu’on accueille ce tournoi. L’an passé, le tournoi avait été tenu à Vaudreuil. Ça regroupe tous les programmes scolaires cadets et juvéniles (du Québec) », souligne Simon Coudé, entraîneur-chef des Mustangs juvénile.

Entraîneur-chef des Mustangs juvéniles de l’Odyssée Dominique-Racine, Simon Coudé confirme que la présentation du 2e Défi provincial de hockey scolaire cadet et juvénile en division 1 est un beau challenge pour les organisateurs. Après tout, quelque 1000 jeunes répartis dans 46 équipes seront en action dans quatre arénas de Chicoutimi et La Baie à compter de jeudi.

« L’aréna de l’UQAC sera le principal site pour le volet juvénile et pour les trois premières journées, il y aura aussi des matchs disputés à l’Aréna Marina-Larouche. Le cadet se déroulera principalement sur les deux glaces du Centre Jean-Claude Tremblay, à La Baie. Les premières rencontres seront disputées jeudi matin et le match d’ouverture est programmé pour 20 h 15 entre les Mustangs et le Collège Bourget de Rigaud. Les demi-finales et finales seront jouées le dimanche. »

Le pilote des Mustangs explique que ce challenge est important puisque le vainqueur de la catégorie obtiendra son billet direct pour les Championnats provinciaux, peu importe ses résultats en séries éliminatoires. « La préparation se fait durant toute l’année, mais ce sont les compétitions de la fin de la saison qui sont importantes pour nous. Il y a donc le présent challenge de février, les séries éliminatoires et, on l’espère, les championnats provinciaux », rappelle-t-il.

Selon lui, le fait de jouer devant leurs partisans rend les joueurs plus fébriles, mais n’ajoute pas nécessairement de pression. « C’est toujours un plus de jouer à la maison, assure-t-il. On n’a pas besoin d’aller à l’hôtel et on n’a pas de voyagement en autobus, etc. C’est donc vraiment un avantage de jouer à la maison. »

Enthousiastes

Avec neuf vétérans sur un total de 19 joueurs, les Mustangs juvéniles pourront compter sur l’expérience de leurs coéquipiers qui ont gagné l’an dernier, dont le gardien Mathis Roy et le défenseur Jacob Boudreau. Le cerbère des Mustangs rappelle avec sagesse qu’il préfère éviter de voir trop loin et se concentrer sur un match à la fois. « Je me fixe des objectifs de donner le meilleur de moi-même match par match et j’essaie de toujours faire en sorte l’équipe soit en confiance avec moi, que tout aille bien. (...) J’ai de bons défenseurs devant moi. J’imagine que ça va bien aller comme l’an passé », avance celui qui a été un joueur clé dans la conquête du Défi l’an dernier.

Son coéquipier Jacob Boudreau aborde le présent challenge avec optimisme. « Toute l’année, on se prépare pour de grosses compétitions comme celle du Défi, les séries et les provinciaux. Pour nous, finir premier de saison régulière, c’est toujours le fun, mais au bout de la ligne, on veut gagner les gros événements. C’est sûr qu’on a toujours un peu de stress, mais on a hâte et je pense qu’on est vraiment bien préparés pour cette compétition », commente-t-il.

Pour lui, jouer à domicile est un avantage. « Oui, c’est un stress de plus de jouer à domicile, mais on peut prendre ça positif, en ce sens qu’on a nos fans qui vont nous donner une énergie positive. L’an passé, nous n’étions pas chez nous, mais cette année, nous sommes sur notre glace, dans nos installations. Alors, on est mieux et on se sent chez nous. C’est vraiment le fun. On ne se met pas trop de pression parce qu’on sait qu’on est capables d’aller chercher ça ! »

Jusqu’à maintenant, le jeune défenseur concède que l’équipe a connu une saison en montagnes russes. « Il y a eu des moments forts et d’autres un peu plus difficiles. Comme l’an passé, nous étions un peu l’équipe Cendrillon du Défi puisque nous n’étions pas la meilleure formation au classement général, mais on a vraiment élevé notre jeu d’un cran pendant le tournoi et on a été capables d’aller le remporter. Je pense qu’on doit être capable de le refaire ! »