Les Mustangs de l’école secondaire de l’Odyssée Dominique-Racine seront hôtes du défi provincial de hockey scolaire du RSEQ.
Les Mustangs de l’école secondaire de l’Odyssée Dominique-Racine seront hôtes du défi provincial de hockey scolaire du RSEQ.

Les Mustangs hôtes de la deuxième édition

Les Mustangs de l’École secondaire de l’Odyssée Dominique-Racine seront les hôtes du 2e Défi provincial de hockey scolaire cadet et juvénile division 1 du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Le partenariat entre l’école secondaire, la Ville de Saguenay et l’Association du hockey mineur de Saguenay, qui permettra d’accueillir ce championnat d’envergure, a été annoncé, jeudi matin, lors d’une conférence de presse à l’aréna de l’UQAC.

Le défi aura lieu du 13 au 16 février. Au total, 46 équipes de division 1 provenant de partout au travers le Québec disputeront 84 matchs dans quatre arénas de la région, soit ceux de l’UQAC, Marina-Larouche, Jean-Claude Tremblay et l’aréna de Saguenay.

Marc Coudé, directeur du programme de Hockey scolaire Mustangs.

Marc Coudé, directeur du programme de Hockey scolaire Mustangs, dit être très fier d’accueillir ce défi. « Pouvoir accueillir le défi de hockey RSEQ confirme la réputation de notre programme grâce au bon encadrement sportif, mais également académique. »

Il ajoute l’importance des bénévoles dans la mise en place d’un « aussi gros championnat. »

Jean-François Proulx, directeur de Dominique-Racine, affirme quant à lui être très fier de pouvoir organiser un programme d’une telle envergure dans son école. « Le Hockey Mustang est le fleuron de notre programme. Les jeunes doivent trouver l’équilibre fragile entre l’entraînement et la réussite scolaire pour les mener à vivre leur passion. »

Jean-François Proulx, directeur de Domique-Racine.

Mme Liz S. Gagné, présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, ajoute être convaincue que le personnel de l’École secondaire de l’Odyssée Dominique-Racine est en mesure d’assurer la réussite de ce championnat. « La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean rayonnera grâce à ce défi. »