La jeune cycliste de 18 ans d’Alma, Adèle Normand, n’a pas l’intention de prendre la saison 2020 à la légère.
La jeune cycliste de 18 ans d’Alma, Adèle Normand, n’a pas l’intention de prendre la saison 2020 à la légère.

Les Mondiaux dans la mire d’Adèle Normand

La cycliste d’Alma Adèle Normand a vu sa saison écourtée en raison de la pandémie de la COVID-19, mais elle reste optimiste à l’approche de la relance des sports cyclistes. La jeune de 18 ans s’est fixé un objectif clair : remporter les Championnats canadiens sur route et participer aux Mondiaux.

Au printemps, l’Almatoise devait passer trois mois sur le vieux continent pour s’entraîner et participer à quelques compétitions, mais après seulement deux semaines en France, elle a été dans l’obligation de rentrer au bercail en raison de la pandémie. Les compétitions et les entraînements en groupe annulés, elle ne s’est pas assise sur ses lauriers et a continué l’entraînement en solitaire, de sorte qu’aujourd’hui, elle est en « excellente forme » de son propre aveu.

Cette semaine, elle a participé à un camp d’entraînement de quatre jours organisé par la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), une semaine qui a été grandement bénéfique pour elle.

« Ça fait du bien de rouler avec des filles avec lesquelles on ne roulent jamais. Il y avait de gros noms comme Simone Boilard, Lex Albrecht et Marie-Soleil Blais, qui roulent en Europe. C’était plaisant de se comparer avec les meilleures et ça nous poussait à être encore plus fortes », raconte la membre de l’équipe Québécor-Stingray.

Durant ces quatre jours, Normand et ses compatriotes ont roulé en enchaînant différents entraînements. « On a fait beaucoup de distances en peu de temps. Comme on était dans la région de Bromont, il y avait beaucoup de dénivelés. On a aussi travaillé sur le contre-la-montre par équipe et fait des intervalles », explique Normand.

Une grimpeuse puissante

Au cours de ce camp d’une semaine avec l’élite du cyclisme québécois, Adèle Normand a découvert qu’elle était sa véritable force. « J’ai remarqué cette semaine que je grimpe vraiment bien. Je le savais déjà, mais j’ai pu me comparer avec les filles plus expérimentées et j’ai vu que je peux bien faire. »

Avec les Championnats canadiens qui seront courus en Beauce à la fin de l’été, l’athlète de 18 ans croit qu’elle a de bonnes chances de faire un bon résultat. « Il y a beaucoup de dénivelés en Beauce et je crois que c’est quelque chose qui pourrait m’avantager. J’aimerais ça faire bien aux Championnats canadiens et participer aux Mondiaux en Suisse à l’automne. Mon objectif est de gagner le titre canadien sur route. »

En attendant, Adèle Normand devra prendre son mal en patience puisque les compétitions de vélo n’ont toujours pas recommencé. Une annonce devrait être faite au cours des prochains jours pour les courses de contre-la-montre individuel. Pour les départs groupés, les courses pourraient possiblement reprendre au début du mois d’août.