Pour Bob Desjardins, qui devient directeur des opérations hockey, il y avait urgence d’agir afin d’assurer la survie des Marquis.

Les Marquis sont sauvés

Les Marquis de Jonquière sont sauvés et demeurent à des intérêts régionaux. Un groupe d’hommes d’affaires mené par Bob Desjardins prend la tête de la formation régionale de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

L’ancien propriétaire Éric Claveau demeure impliqué au sein des Marquis qui seront désormais gérés pas une dizaine d’actionnaires.

« On lui a demandé s’il voulait rester comme actionnaire pour faire la transition et il a accepté, avec la même part qu’on demandait aux autres », signale Bob Desjardins, qui devient directeur des opérations hockey.

Pour le moment, Éric Gravel (Shipshaw Électrique), Dany Tremblay (Bois du Fjord), Stéphane Bouchard (Forage Saguenay) et Martin Gravel (Prowatt) ont confirmé leur présence, mais d’autres s’ajouteront.

« On voudrait se rendre à dix idéalement. On a beaucoup de gens dont on attend des réponses. On a eu des poignées de main, mais on attend des confirmations », signale celui qui a entamé les démarches sans trop faire de bruit il y a une dizaine de jours, ce qui s’est réglé officiellement mardi soir. Il a approché en premier le Jonquiérois Éric Gravel, qui a porté les couleurs des Condors et du Paramedic dans la Ligue semi-pro entre 1997 et 2003, ce qui a ensuite fait boule de neige.

« On monte quelque chose de solide », soulignant du même souffle la réputation des personnes impliquées. Il invite les gens d’affaires qui pourraient être intéressés à compléter le portrait à se manifester.

Pour Bob Desjardins, il y avait urgence d’agir afin d’assurer la survie des Marquis. Lors de l’Assemblée générale annuelle, la semaine dernière, les dirigeants de la LNAH avaient donné un ultimatum au 20 juin pour trouver une solution au dossier, sans quoi l’équipe se serait retrouvée sous tutelle, ce qui a accéléré les discussions, en plus du repêchage de samedi prochain à Sorel. Un autre groupe de Granby s’était également manifesté. L’entente devrait être entérinée rapidement par les autorités du circuit provincial.

« Désolé de la comparaison, mais on ne voulait pas faire comme les Nordiques ou les Expos. Après, ça prend des années-lumière avant de ravoir une équipe », de laisser tomber Bob Desjardins, notant également l’appui financier de la Ville dans cette aventure.

Le Saguenéen d’adoption est bien connu dans le milieu sportif et de la LNAH. En plus de quelques passages derrière le banc des Marquis, il a également dirigé les formations de Trois-Rivières, Saint-Georges, Cornwall et Sorel-Tracy dans un passé plus lointain.

+ DES CHANGEMENTS À PRÉVOIR

Le changement de garde à la direction des Marquis orchestrera inévitablement des changements au sein du personnel hockey. Il est déjà connu que le directeur général Marc Boivin ne sera pas de retour après une association d’une dizaine d’années. 

Bob Desjardins a laissé savoir qu’il était trop tôt pour s’avancer sur d’autres postes-clés de l’organisation, comme celui de l’entraîneur-chef Benoît Gratton. « Oui, il va y avoir des changements, mais on n’est pas rendus là. Notre focus était vraiment de sauver l’équipe et de la garder dans la région avec des intérêts locaux », a-t-il indiqué, mentionnant qu’en temps et lieu, une conférence de presse permettra de présenter le nouvel organigramme. 

Même si son contrat se termine samedi soir, le recruteur-chef Lucien Paquette sera présent au repêchage de la Ligue nord-américaine de hockey, samedi, à Sorel. Les Marquis sont en bonne posture avec le 1er choix ainsi que le 3e, le 7e et le 9e. « C’est un professionnel dans l’âme. Il est prêt. Ça fait 4-5 fois qu’on se parle. C’est assez intense. Il va faire ce repêchage et on va s’assoir pour voir si on peut le garder. On aimerait bien ça, mais c’est de savoir s’il veut rester. On verra ça après le repêchage », de raconter Bob Desjardins, qui sera également sur place.

Ce ne sera pas le cas de Marc Boivin qui l’a confirmé en matinée, quelque temps après l’annonce du nouveau groupe. « La table est mise », a-t-il lancé sur la préparation pour ce repêchage, profitant de l’occasion pour remercier les partisans pour leur appui des dernières années. Dave Ainsley