Le directeur général des Marquis, Marc Boivin, va garder l’oeil ouvert afin d’ajouter au moins un défenseur à son équipe, mais il est conscient que le marché ne s’annonce pas facile.

Les Marquis savent à quoi s’attendre

Les Marquis de Jonquière disputent leurs deux derniers matchs avant la date limite des transactions, vendredi et samedi. Sauf qu’avec un classement des plus serrés, il ne faut pas s’attendre à d’importants mouvements de personnel dans la Ligue nord-américaine de hockey.

En entrevue, le directeur général des Jonquiérois, Marc Boivin, a signifié son intention d’ajouter un défenseur et un dur à cuire à sa formation avant la date limite, mardi prochain, le 23 janvier, à 20 h. Il ne s’attend toutefois pas à recevoir de cadeau de la part de ses homologues.

« On aimerait acquérir un défenseur, mais je ne sens pas que beaucoup d’équipes vont nous aider », a lancé le DG et copropriétaire. 

Un nouveau règlement enlève une carte dans le jeu des directeurs généraux. Ils n’ont plus le droit de faire signer des agents libres. Une rencontre est prévue lundi entre les dirigeants et la question pourrait être abordée.

« Ça peut arriver qu’un gars d’une autre ligue soit tanné et désire venir jouer dans notre ligue au mois de février, a cité en exemple Marc Boivin. C’est dur de conserver un bon joueur sur notre liste et de ne pas le faire jouer. La ligue a pris cette décision pour éviter la surenchère entre des équipes pour un joueur, mais des fois, c’est dans la tête des dirigeants. Il ne faut pas oublier que la réputation de l’équipe entre en ligne de compte. »

Avant les matchs de jeudi, huit points séparaient les Marquis, installés en première position, et le Cool FM de Saint-Georges, posté au cinquième et avant-dernier rang. Ainsi, toutes ces équipes peuvent encore aspirer à terminer au sommet du classement général, à une douzaine de matchs de la fin du calendrier régulier.

Entraîneur-chef des Marquis, Benoît Gratton se concentre sur son travail. Il précise que puisque son équipe trône au sommet du classement, il lui est difficile de se plaindre, au risque d’avoir l’air arrogant.

« Je me concentre sur l’alignement que j’ai, match après match, et je ne regarde pas plus loin, a exprimé Gratton. Mon rôle est d’essayer de gagner le prochain match et, si des échanges surviennent, je vais m’ajuster. » 

Benoît Gratton a dû composer avec des alignements changeants, depuis le début de la saison. Plusieurs joueurs ont dû s’absenter, forçant l’entraîneur à jongler avec ses effectifs. De fait, Alexandre Quesnel, Vincent Richer et Danick Malouin sont les trois seuls joueurs à avoir pris part aux 24 matchs des Marquis.

La belle séquence de Quesnel prendra fin ce week-end. Le meilleur marqueur de l’équipe devra s’absenter en raison d’une blessure mineure subie lors du dernier match.

« J’aimerais avoir mon alignement complet pour au moins quelques matchs avant les séries et, à partir de ce moment, il va falloir regarder de quelle façon on va gérer la situation, a soutenu Benoît Gratton. Quand tout le monde va être en santé, certains vont peut-être avoir moins de temps de glace. J’aimerais me donner une bonne idée avant les séries. »

Visite des Éperviers

Sur la glace, les Marquis reçoivent la visite des Éperviers de Sorel-Tracy, vendredi soir. Lors de leur dernière visite, le 6 janvier, les Sorelois avaient été dominés 8-3 par Jonquière.

« Ils n’avaient pas un alignement complet lors de leur dernière visite et j’ai l’impression qu’ils vont arriver avec une meilleure formation, a prévenu Benoît Gratton. Avec le classement serré, il n’y a pas d’équipes qui peuvent se permettre de perdre de points. Ça devrait être un autre bon match relevé avec beaucoup d’intensité et d’émotion. Ça devrait être assez robuste également. »

Après le duel face aux Éperviers, les Marquis se rendent à Rivière-du-Loup samedi pour se frotter aux 3L de l’endroit.

Marquis en bref

• En plus d’Alexandre Quesnel, Philippe Paradis ratera un autre match. Absent depuis le 23 décembre, le patineur de Normandin se rapproche d’un retour au jeu. Benoît Gratton s’attend à pouvoir compter sur ses services la semaine prochaine. Le défenseur Francis Trudel demeure un cas incertain. Absent vendredi dernier, James Desmarais sera de retour à son poste...

• Yannick Riendeau sera en uniforme pour les deux parties de la fin de semaine. L’habile attaquant a bien fait, la semaine dernière, à Thetford, en récoltant trois points, étant même utilisé plus que prévu...

• Cédric Desjardins affrontera les tirs des Éperviers, vendredi. Raphaël Girard devrait être le gardien d’office, samedi, face aux 3L à Rivière-du-Loup...

• Il est peu probable que Benoît Gratton dispute des matchs afin d’être éligible en vue des séries éliminatoires. Cette option avait été soulevée lorsqu’il a été nommé entraîneur-chef des Marquis, avant le début de la saison. « Je ne dis pas officiellement non, mais il y a plus de chance que je ne joue pas. Jouer un match après plusieurs mois d’absence, c’est faisable à 26 ans, mais c’est plus difficile à 41 ans », souligné le principal intéressé...