Le gardien des Marquis de Jonquière, Cédrick Desjardins, espère prendre sa revanche sur les 3L vendredi, à Rivière-du-Loup. Lors de leur dernier passage au Palais des sports, les 3L l'avaient malmené en signant un gain de 7-2.

Les Marquis reprennent l'action à Rivière-du-Loup

Après deux semaines d'inaction, les Marquis de Jonquière tenteront de renouer avec la victoire en fin de semaine, alors qu'ils disputeront un programme double contre les 3 L de Rivière-du-Loup au centre Premier Tech vendredi et samedi.
Pour une première fois depuis le début de la saison dans la Ligue nord-américaine de hockey, la troupe de Richard Martel avait encaissé deux revers en autant de matchs, les 29 et 30 décembre, dont le premier par la marque de 7-2 au Palais des sports, justement aux mains des 3L.
Le pilote des Marquis espère que ce repos de deux semaines aura permis à ses protégés de guérir tous les petits bobos, car lors des deux derniers matchs, Stefan Chaput avait déclaré forfait, victime d'un virus, tandis que Hugo Carpentier avait dû en faire autant pour celui contre Trois-Rivières.
Comble de malchance, le nouveau venu, Jessey Astles, avait quitté la rencontre contre Trois-Rivières en deuxième, en raison d'une blessure à un poignet.
«Ce sera intéressant parce qu'on commence la deuxième portion de la saison sur la route avec un double à Rivière-du-Loup et on sera tout le monde ensemble pendant 48 heures. Ce sera bon pour les retrouvailles et l'équipe. Dans les quatre derniers matchs, on avait donné beaucoup de buts, ce qui n'était pas dans nos habitudes. Habituellement, on accordait un ou deux buts sur 25 lancers. Il faudra donc être plus vigilants autour du filet et être capables de tenir l'adversaire loin de l'enclave», a-t-il commenté en entrevue téléphonique.
Quatre joueurs seront absents, soit Simon Tremblay, Yann Poirier, Sébastien Laferrière et Maxime Sauvé. Dans le cas de Sauvé, il semble qu'il ne sera pas en mesure de réintégrer l'alignement d'ici la fin de la saison. «Il ne s'est pas senti bien lors du dernier match qu'il a joué et il n'est pas apte à jouer, a expliqué Martel. Ce sera peut-être difficile pour lui de réintégrer l'alignement d'ici la fin de la saison.» Après avoir fait une excellente impression, Gabryel Paquin-Boudreau s'aligne maintenant avec les Patriotes de l'UQTR. Quant à Astles, la fin de semaine sera un bon test pour lui, a souligné l'entraîneur-chef des Marquis.
Devant le filet, il enverra Cédrick Desjardins vendredi et Loïc Lacasse samedi. Selon l'entrevue du journaliste de CIMT Pierre-Antoine Gosselin, le match de vendredi aura une saveur particulière pour Desjardins, qui a grandi à La Pocatière et qui jouera devant ses proches. D'autant plus que c'était lui qui était en poste lors de la raclée de 7-2 contre les 3 L et il semble qu'il veuille prendre sa revanche sur cette mauvaise sortie qu'il a encore sur le coeur.
Stabilité
Richard Martel souhaite aussi que ses troupes restent en bonne forme pour une période prolongée, afin de pouvoir stabiliser ses lignes et l'avantage numérique. Un travail qui n'est pas facile en ne tenant pas de pratiques collectives régulières. «C'est l'aspect négatif de ne pas avoir les pratiques. Il faut analyser les meilleures combinaisons. Ce qui est sûr, c'est que nous avons trois duos solides, soit Carpentier/Gratton, Quesnel/Chaput et Bérubé/Jérémie Malouin. Il s'agit de placer le meilleur élément pour les compléter.»