Rappelé par les Lions, David Ménard savait pertinemment que des blessures devaient survenir pour qu’il ait sa chance.

Les Lions rapatrient Ménard

Ayant besoin de renfort en défensive, les Lions de la Colombie-Britannique ont rapatrié le joueur de ligne défensive chicoutimien David Ménard, au cours des dernières heures.

Les Lions connaissent une saison difficile avec une seule victoire en huit matchs. Ils ont également concédé 276 points, le plus haut total à travers la Ligue canadienne de football. De plus, ils n’ont réussi que sept sacs du quart-arrière adverse, où ils se retrouvent encore une fois dans la cave, à égalité avec les Alouettes de Montréal.

« J’étais supposé arriver samedi prochain, mais il y a eu des blessures la semaine dernière face à Hamilton et ils m’ont appelé plus tôt », a-t-il expliqué lors d’un entretien téléphonique en soirée après avoir rejoint ses coéquipiers à Hamilton, à la veille du voyage vers Winnipeg où les Lions disputeront la victoire aux Blue Bombers, jeudi soir. David Ménard, qui fera partie de la rotation défensive, sera alors opposé à son compatriote dolmissois et spécialiste des unités spéciales Shayne Gauthier.

Le retour de David Ménard, qui avait été libéré en avril en compagnie de neuf autres joueurs, ne peut donc pas nuire, d’autant plus qu’il sera en pleine forme. Depuis qu’il s’était retrouvé sans équipe, il gardait la forme à l’entraînement en attendant un appel. Il a eu quelques pourparlers, au cours des derniers mois, avec les dirigeants de quelques équipes, ce qui n’a pas été plus loin. Il savait pertinemment que des blessures devaient survenir pour qu’il ait sa chance. Cet épisode de sa carrière lui a rappelé que le sport, et particulièrement le football, pouvait être cruel pour les athlètes.

« Disons que je suis content de revenir dans le football. Au final, j’aurais peut-être préféré aller ailleurs. En ce moment, je suis content qu’ils me donnent cette opportunité. Je vais donner mon maximum sur le terrain », d’assurer David Ménard.

Avant de se retrouver libre comme l’air, l’athlète de six pieds un pouce et 260 livres a disputé 84 matchs, répartis sur cinq saisons, tous avec les Lions, réussissant 39 plaqués défensifs et 15 sacs du quart. Après avoir réussi cinq sacs et dix plaqués en 2017, l’ancien des Carabins de l’Université de Montréal et choix de 4e ronde en 2014 a été limité à 14 matchs, la saison dernière, ne réussissant qu’un seul plaqué.