Les Jeannoises vivent pleinement leur rêve

La journée de mardi a bien commencé pour la formation junior du club Riverbend d’Alma qui représente le Québec au Tournoi des Cœurs Scotties. La capitaine Émilia Gagné et ses coéquipières Mélina Perron (3e), Marie-Pier Harvey (2e), Chloé Arnaud (1re) et Isabelle Thiboutot (substitut) ont en effet eu le meilleur sur les représentantes de l’Île-du-Prince-Édouard 8-6.

« Je pense qu’on était plus dans notre élément qu’hier (lundi). Aujourd’hui, on a mieux réussi à lire la glace et on a joué un peu mieux aussi. »

Quand elles se présentent sur la glace, les Jeannoises essaient de ne pas tenir compte de leurs adversaires. « On essaie le plus possible de faire nos coups et de jouer le mieux qu’on peut », assure Émilia Gagné qui savoure pleinement son expérience avec les meilleures au pays. 

Malgré le prestige du tournoi, le plaisir est au rendez-vous. « On vit vraiment un rêve ici. Ça répond à toutes nos attentes et c’est peut-être même encore plus gros que ce qu’on aurait pu croire. On s’attendait d’avoir plus de pression, mais ici, c’est vraiment pour avoir du plaisir. Toutes les équipes, on rit et on a du fun ensemble. Jusqu’à maintenant, on est contentes et fières de nous. On trouve qu’on a une belle fiche (2-3). »

« Nous, on se disait qu’on serait ben contentes si on allait chercher une victoire. On a donc un objectif déjà atteint, mais on va continuer de donner notre 110 % parce qu’on sait qu’on est capables d’aller chercher une ou deux autres victoires », affirme-t-elle à l’autre bout du fil.

Équipe Québec est l’une des plus jeunes du tournoi et Émilia, à 18 ans, serait la plus jeune capitaine de toute l’histoire du Tournoi des Cœurs, selon ce qu’on lui a dit.

Le quatuor québécois composé de Marie-Pier Harvey (2e), Chloé Arnaud (1ère), Joël Gagné (entraîneur), Émilia Gagné (capitaine) et Mélina Perron (3e) ont savouré une victoire contre l’Île-du-Prince-Édouard, mardi, au Tournoi des Cœurs Scotties.
Équipe Québec est l’une des plus jeunes et Émilia Gagné, à 18 ans, serait la plus jeune capitaine de toute l’histoire du Tournoi des Cœurs.

Le plein d’expérience

Et justement parce qu’elles sont jeunes, les représentantes du Québec en profitent pour faire le plein d’expérience. 

« C’est certain qu’en jouant contre les meilleures, c’est comme ça qu’on peut s’améliorer et je pense que nous avons beaucoup à apprendre des équipes qu’on affronte cette semaine. Ça va nous servir dans le junior ou si jamais on revient (aux Scotties). C’est un bagage énorme qu’on acquiert, cette semaine », insiste-t-elle.

Les Jeannoises en profitent aussi pour améliorer leur anglais. « Souvent, après les parties, nous sommes appelées à faire des entrevues en anglais », confirme la capitaine. Des activités devant public sont aussi prévues. Dans l’un des cas, deux joueuses par équipe sont invitées à monter sur une scène pour répondre aux questions du public. Pour le Québec, ça s’est passé lundi, en compagnie des équipes de l’Alberta et de la Colombie-Britannique et tout s’est bien déroulé. 

Mentionnons enfin qu’au classement de mi-journée, le Québec (2-3) pointait au 6e rang de la section B avec une fiche identique à l’Ontario qui le devance au 5e rang. C’est aussi avant le duel de 22 h du Québec contre Terre-Neuve/Labrador (4-1), qui a subi une première défaite mardi de 8-5 aux mains d’Équipe Canada. Terre-Neuve/Labrador occupe le premier rang, suivi d’Équipe Canada et de l’Alberta avec tous deux une fiche de 4-1. La Colombie-Britannique (3-2) pointe au 5e rang, tandis que l’Île-du-Prince-Édouard (1-4) est 7e. Le Nunavut (0-5) ferme la marche.

Au moment d’aller sous presse, le pointage était de 4-3 après cinq bouts au profit du Québec contre les représentantes de Terre-Neuve-et-Labrador.