Les Jeannois du Collège d’Alma (en blanc) ont divisé les honneurs du programme double contre les Gaillards du Collège de l’Abitibi-Témiscamingue. Vaincus 5-3 samedi, ils ont rebondi avec éclat, dimanche, en l’emportant 9-2, au Centre Mario-Tremblay.

Les Jeannois s’imposent avec brio

Vaincus 5-3 samedi par les Gaillards du Collège de l’Abitibi-Témiscamingue, les Jeannois du Collège d’Alma ont rebondi avec éclat, dimanche, pour s’imposer 9-2 face à ces mêmes Gaillards devant leurs partisans au centre Mario-Tremblay. Le défenseur des Jeannois, Jakob Gagnon, s’est distingué en n’enfilant rien de moins que quatre buts dans cette rencontre.

Entraîneur-chef de la formation de hockey collégial d’Alma, Pascal Hudon était à la fois fier et soulagé de voir ses troupiers signer une première victoire cette saison de façon aussi convaincante.

« Samedi, c’était le même genre de match et on aurait pu gagner aussi. Sauf qu’on n’avait pas été opportunistes et on avait commis cinq erreurs majeures. Nos adversaires ont trouvé le moyen de marquer cinq buts. Aujourd’hui (dimanche), les gars ont sauté sur la glace avec beaucoup plus de hargne. Il fallait trouver le moyen de rebondir et on s’est parlé comme il faut avant le match. Je suis content de la façon dont les gars ont rebondi aujourd’hui, tant individuellement que collectivement. C’est sûr que quand tout le monde t’en donne plus, collectivement, ça fait aussi que l’équipe a rebondi », souligne le pilote des Jeannois.

Pascal Hudon estime que ses protégés ont joué plus intelligemment et respecté le plan de match. « Aujourd’hui, nous avons été plus exigeants que samedi dans les consignes et les gars ont joué comme on le souhaitait. Ils ont été très efficaces en échec avant. On a pu créer beaucoup de revirements et on a marqué de gros buts en avantage numérique », ajoute-t-il en signalant la performance remarquable du défenseur Jakob Gagnon, auteur de quatre buts, dont trois en supériorité numérique.

Pascal Hudon a aussi souligné le travail de ses vétérans qui ont prêché par l’exemple. « Les vétérans ont pris les choses en main et les plus jeunes les ont suivis. Ils se sont bien acquittés de leur rôle de leaders », a-t-il conclu.

Les Jeannois ont maintenant une fiche d’un gain et trois revers.