Les Saguenéens ont procédé à la traditionnelle photo d’équipe, mercredi, avant la séance d’entraînement.

Les Islanders, la surprise

Les Saguenéens seront confrontés à une équipe qui confond les sceptiques, jeudi soir, sur la glace du Centre Georges-Vézina. Voués à connaître une saison de misère après avoir tout tenté pour remporter les grands honneurs l’an dernier, les Islanders de Charlottetown se tiennent parmi les bonnes équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec depuis le début de l’actuelle campagne.

Les Saguenéens seront confrontés à une équipe qui confond les sceptiques, jeudi soir, sur la glace du Centre Georges-Vézina. Voués à connaître une saison de misère après avoir tout tenté pour remporter les grands honneurs l’an dernier, les Islanders de Charlottetown se tiennent parmi les bonnes équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec depuis le début de l’actuelle campagne.

L’équipe de hockey basée sur l’Île-du-Prince-Édouard pointait au septième rang du classement général avant les matchs de mercredi, à deux points du Titan d’Acadie-Bathurst et de la sixième place. Pour une formation qui devait croupir dans les bas-fonds du classement, ce n’est quand même pas si mal comme réalisation.

« C’est un club avec énormément de vitesse », a constaté l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, qui a vu jouer les Islanders contre les Mooseheads la semaine dernière, alors qu’il se trouvait à Halifax pour assister à un tournoi midget.

« Ils ont une équipe différente de la saison dernière, alors qu’elle était composée de plusieurs vedettes, a ajouté Jean. Cette saison, elle est plus homogène et elle se comporte beaucoup mieux en équipe qu’elle ne le faisait par le passé. »

Agents libres

Les Islanders ont utilisé une méthode qu’on ne voit pas dans tous les marchés pour regarnir leur alignement. Ils ont notamment fait appel à six patineurs de l’Ontario et un autre de l’Alberta sur le marché des agents libres. En fait, seulement six joueurs repêchés par les Islanders sont toujours avec l’équipe, en plus des deux joueurs européens issus du repêchage d’importation de la Ligue canadienne de hockey.

Cinq Québécois, sept athlètes originaires des provinces maritimes et un Américain complètent l’alignement 2017-2018.

Yanick Jean cible le travail d’équipe pour expliquer les succès des Islanders, ajoutant que les quatre trios étaient utilisés de façon équitable par l’entraîneur-chef Jim Hulton, qui occupe également les fonctions de directeur général.  « Je pense qu’ils se sont donné une confiance alors que certains clubs les prenaient à la légère en début de saison, a exprimé Yanick Jean. Ils démontrent ce que la confiance peut faire. »

Les Saguenéens devront se méfier jeudi soir, puisque Charlottetown a le numéro des équipes du Québec depuis le début de la saison. Les insulaires ont une fiche de 11 victoires et trois défaites, dont une en bris d’égalité, contre les formations basées en sol québécois. Ils ont aussi cinq victoires en six tentatives lors de leurs deux premiers voyages dans la Belle Province.

Les Islanders amorcent jeudi, à Chicoutimi, leur dernier périple, avec des arrêts à Baie-Comeau, vendredi, et Rimouski, dimanche.

POINTES DE PLUME

• Vincent Lapalme a participé à un premier entraînement complet, mercredi. L’attaquant, qui a raté les quatre derniers matchs de son équipe en raison d’une blessure au haut du corps, accompagnait ses coéquipiers, au cours des derniers jours, sur la patinoire, mais ne pouvait recevoir de mises en échec. Yanick Jean n’a pas confirmé que Lapalme allait être de retour jeudi face à Charlottetown, en précisant que son retour était probable...

• Absent lors des deux dernières rencontres pour soigner une blessure, Simon Monette est prêt à jouer. Avec huit défenseurs en santé, sa présence dans la formation des Saguenéens n’est toutefois pas assurée, jeudi soir...

• Au terme de l’entraînement de mercredi, Yanick Jean n’avait pas décidé qui de Zachary Bouthillier ou d’Alexis Shank allait être le gardien partant face aux Islanders...

• Insatisfait du travail de certains après la défaite des siens vendredi dernier face au Cap-Breton, Yanick Jean avait promis de tâcher de remettre tout le monde à niveau à l’entraînement. Est-ce que les derniers jours se sont déroulés comme il le voulait ? « On veut toujours que ça aille mieux, a répondu l’entraîneur. Ça va très bien pour certains joueurs et pour d’autres, ça va moins bien. Il y a en encore qui doivent en donner plus. J’ai hâte de voir comment certains vont répondre demain (jeudi) »...