Anne-Marie Fortin et Naomie Fréchette fondent beaucoup d’espoirs sur la prochaine saison de cross-country qui débutera samedi, à McGill.

Les Inuk sans complexe pour la prochaine saison

Les Inuk de l’UQAC n’auront pas de complexe, au cours de la prochaine saison de cross-country de course à pied qui s’amorcera samedi à McGill.

Les entraîneuses Anne-Marie Fortin et Naomie Fréchette fondent beaucoup d’espoir avec plusieurs recrues prometteuses qui auront l’occasion de montrer de quoi elles sont capables, samedi. « Étant donné que la distance de course (à McGill) est un peu plus petite et qu’il y a aussi des coureurs collégiaux, nous pouvons nous permettre d’inscrire beaucoup d’étudiants-athlètes, même ceux qui sont plus des athlètes de soutien puisque le niveau de compétition est moins relevé. Nous nous assurons ainsi d’avoir un maximum de coureurs admissibles au championnat provincial », explique Anne-Marie Fortin dans un communiqué publié jeudi matin.

Le cross-country est de plus en plus populaire à l’UQAC. Une trentaine d’étudiants se sont présentés aux tests de sélection. Un total de 20 athlètes ont été sélectionnés pour faire partie de l’équipe des Inuk, dont cinq recrues tant chez les hommes que les femmes. « Des étudiants internationaux sont venus aux tests parce qu’ils avaient entendu parler de la réputation des Inuk. On a aussi entendu des histoires d’étudiants de deuxième année qui étaient hésitants à leur arrivée à l’UQAC, mais le rayonnement de l’équipe l’an dernier a suffi à les convaincre de faire les tests cette année », racontent les deux entraîneuses.

« Chaque étudiant-athlète apporte quelque chose d’unique à l’équipe. Ce sont des jeunes qui s’investissent énormément », soulignent-elles.

Pour une première fois, avant de débuter la saison, un camp d’entraînement a été tenu au site de Simoncouche, près de Chicoutimi. Le menu des trois jours était très chargé avec des entraînements, des rencontres individuelles et des activités de groupe, ce qui a également permis de développer un esprit de groupe.

La répartition des tâches a été modifiée au sein du personnel alors qu’Anne-Marie Fortin et Naomie Fréchette ont maintenant des responsabilités égales. « C’est ma troisième année avec l’équipe et je suis honorée d’avoir la confiance d’Anne-Marie pour prendre plus de place dans l’équipe. Je me sens encore plus impliquée dans l’organisation », note Naomie Fréchette qui était auparavant adjointe.