Les Gaillards risquent une lourde sanction

Les Gaillards du Cégep de Jonquière pourraient recevoir une lourde sanction pour les événements de samedi dernier en lien avec l’initiation des recrues de l’équipe, alors que des joueurs de football ont été aperçus pratiquement nus sur les terrains de l’institution.

Selon des informations qui circulent, vingt-trois (23) joueurs seraient suspendus pour la première rencontre de la saison, samedi, à La Pocatière. Plusieurs d’entre eux recevraient également des notes à leur dossier. Ces suspensions compromettraient la tenue de la rencontre de samedi, étant donné que les Gaillards se retrouveraient alors avec un manque d’effectifs.

La coordonnatrice par intérim du Service des communications du Cégep de Jonquière, Sabrina Potvin, a confirmé que ce scénario était parmi ceux sur la table.

C’est elle qui a rendu les appels du journal après une tentative auprès du responsable des sports, Steeve Dufour.

Une rencontre est prévue entre les dirigeants de l’établissement d’enseignement et les responsables du programme de football, jeudi matin, ce qui pourrait modifier les sanctions.

Samedi, des personnes ont aperçu des joueurs, sur le stationnement, dans leur plus simple appareil.

L’établissement se dissocie

Au lendemain des révélations de Radio-Canada, les dirigeants du Cégep de Jonquière se sont complètement dissociés de cette activité, déplorant qu’elle se soit tenue. Ils ont du même coup rappelé l’adoption, l’an dernier, d’une politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel.

Tous les étudiants de première année impliqués devaient également être rencontrés.