Les Gaillards du Cégep de Jonquière (qui se portent ici à l'attaque) ont été couronnés champions provinciaux en volleyball masculin, divison 2. Une première depuis au moins 15 ans, sinon plus.

Les Gaillards champions

Mission accomplie haut la main pour la formation masculine des Gaillards du Cégep de Jonquière qui ont été couronnés champions provinciaux en volleyball collégial division 2. L'exploit n'est pas banal puisqu'il faut remonter à plus d'une décennie, certains diront près de vingt ans, pour voir une équipe de la région remporter la bannière provinciale en volleyball masculin collégial.
En volleyball féminin collégial, division 2, l'équipe des Gaillards du Cégep de Jonquière a bataillé ferme en grande finale contre les Élans du Cégep Garneau, mais elle s'est inclinée en trois manches. En remportant l'argent, les Gaillards ont signé leur meilleure performance des dix dernières années.
Après avoir vaincu en demi-finale les Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon en deux manches 25-23, 25-19, les protégés de l'entraîneur-chef Cédric Lemieux étaient résolus à connaître cette fois-ci un dénouement victorieux, eux qui, l'an dernier, avaient perdu en grande finale. L'objectif a été atteint puisque les Gaillards ont enlevé les grands honneurs en disposant des Pionniers du Cégep de Rimouski en deux manches de 25-23 et 25-21 à l'issue d'un match endiablé où les deux formations se sont échangé l'avance durant toute la rencontre.
Pour l'entraîneur-chef de l'équipe championne, « la constance et le focus ont fait la différence. Les gars ont suivi le plan de match tout simplement et ils n'ont jamais eu de relâchement tant que le 25e point du dernier set de la journée n'a pas été joué. Les gars étaient hyper concentrés sur ce qu'ils avaient à faire », a-t-il résumé en entrevue téléphonique. En plus du la couronne provinciale, les Gaillards ont vu Laurent-Pierre Couture mérité le titre du joueur le plus utile du match.
Le pilote des Gaillards a tenu à souligner aussi la contribution de Raphaël Belley durant tout le tournoi. « C'est vraiment un pilier dans l'équipe et c'est grâce à lui qu'on a pu se rendre aussi loin », souligne Cédric Lemieux qui perd deux de ses joueurs sur les neuf de la présente cohorte. Il convient que ça augure bien pour l'an prochain, mais que contrairement à cette année où il pouvait compter sur un groupe homogène de vétérans, il s'ajoutera plusieurs recrues. Mais cela ne l'inquiète pas outre mesure puisque ses joueurs d'expérience pourront partager leur expérience pour la relève.
L'argent pour les filles 
Dans le volet féminin, les Gaillards du Cégep de Jonquière se sont inclinés en finale de la médaille d'or de la division 2 aux mains des Élans du Cégep Garneau. La troupe de Daniel Dawson a bataillé ferme contre les gagnantes qui avaient remporté le titre provincial en fin de semaine dernière, lors des Championnats provinciaux à Drummondville. Les Jonquiéroises ont même gagné la première manche 25-23, avant de s'incliner 13-25 et 3-15 dans les deux suivantes.
« On a joué une bonne première manche mais en deuxième, notre réception de service a flanché et ça nous a mis en difficulté dans les passes pour l'attaque, de sorte qu'on a eu plus de difficulté à marquer », a indiqué l'entraîneur-chef Daniel Dawson, tout de même très satisfait de la médaille d'argent de ses protégées.
« Dans l'ensemble, ç'a été un bon tournoi, on est content de la tournure générale des événements. C'est toujours décevant de perdre en finale, mais on est allé jusqu'au bout ! »
Seulement deux des 11 joueuses ont terminé l'aventure avec l'équipe, ce qui augure bien pour l'an prochain.
« On va avoir une très bonne équipe l'an prochain aussi. On travaille fort pour le recrutement et le développement, et nous, contrairement à d'autres régions, nos joueuses proviennent de notre structure de développement régional. Ça augure bien pour la région avec ce qu'on est en train de mettre en place. (La médaille d'argent), c'est le meilleur résultat qu'on a eu avec les filles au cours des dix dernières années, car nous avions déjà eu des médailles de bronze. Nous sommes sur une pente ascendante. Il faut aussi souligner qu'il y a pas loin d'une cinquantaine de cégeps au Québec qui offre le volleyball en division 2. Donc, deuxièmes sur 50 collèges, c'est vraiment solide », a-t-il conclu.
Mentionnons qu'auparavant, en demi-finale, les Gaillards avaient vaincu les Faucons de Lévis-Lauzon en trois manches de 23-25, 25-11 et 15-10.