Le directeur général des Espoirs, Jean Leclerc, trace un bilan positif de la première moitié de saison des cinq équipes de la structure de développement régional.

Les Espoirs retiennent l’attention

Les cinq éditions des Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean font très bonne figure, depuis le début de la saison, au sein de la Ligue de hockey d’excellence du Québec, se retrouvant toutes dans le haut du classement de leur calibre respectif.

« On est assez satisfaits, indique le directeur général de la structure intégrée de développement, Jean Leclerc. On ne peut pas se comparer aux autres régions en terme de joueurs. Le territoire est plus populeux ailleurs. La LHEQ, c’est quand même le niveau un au Québec et on est dans le premier tiers partout. Ça démontre que nos entraîneurs sont bons et qu’ils enseignent les bonnes choses parce que les joueurs progressent. On essaie de faire de bons individus avec les jeunes et de les faire monter le plus haut possible dans le hockey. »

Dans le pee-wee relève, composé de joueurs de première année, les Espoirs font flèche de tout bois avec un dossier de 16 victoires et seulement quatre défaites, ce qui leur permet de se retrouver au sommet du classement, à égalité avec l’Arsenal du Lac-Saint-Louis. Les troupiers de l’entraîneur-chef Olivier Bouchard ont également marqué le plus grand nombre de buts avec 116. « On aurait peut-être même pu faire deux équipes tellement il y avait du talent l’an dernier dans l’atome. On a coupé de bons joueurs », rappelle Jean Leclerc.

Pee-wee AAA

Leurs homologues du pee-wee AAA ont connu un début de saison difficile en plus d’avoir été écartés du Tournoi pee-wee de Québec, mais ont terminé en force avec 12 matchs consécutifs sans défaite, dont dix victoires. Avec 48 points, grâce à un dossier de 12-7-3, la formation dirigée par William Bourque est installée au deuxième échelon du classement général. « On a beaucoup de matchs de joués avec 22, mais on les a gagnés. Ce sera maintenant aux autres de nous rattraper », fait valoir Jean Leclerc au sujet de l’équipe physique.

guignoléeLes joueurs des Espoirs bantam AAA ont amassé des denrées, samedi dernier, à Jonquière, dans les quartiers des Élus et Langelier. Tous les dons ont été remis à la Saint-Vincent-de-Paul qui remettra ensuite la nourriture à des familles du secteur dans le besoin.

Du côté du bantam, dans le calibre relève, les Espoirs, qui sont sous la gouverne de Jérémy Vigneault-Bélanger, pointent en deuxième place, à un seul point de la première position, détenue conjointement par l’Intrépide de Gatineau et le Noir et Or de Mortagne. « On est bien balancés à l’attaque et à la défense. C’est une équipe complète », indique le directeur général.

Dans le bantam AAA, la cuvée actuelle fait parler depuis un bon moment dans le petit monde du hockey régional. Cet été, huit joueurs ont participé au dernier camp d’Équipe Québec, sur un total de 80 joueurs. La formation dirigée par Arnaud Dubé répond aux attentes jusqu’ici avec la première place, en vertu d’une fiche de 14-8-1 pour 52 points. « C’est une grosse équipe qui frappe. Ils sont intimidants. Malgré tout ça, ils ont conservé tous leurs points de franc-jeu comme l’équipe midget espoir, souligne Jean Leclerc. Les autres équipes n’aiment pas ça jouer contre eux. »

Midget espoir

Finalement, dans le midget espoir, avec Marc-André Gagnon derrière le banc, la formation régionale a quelque peu de difficulté à acheter des buts, mais se retrouve tout de même au 4e rang avec une récolte de 42 points et un dossier de 9-11-2. « La fiche n’indique pas vraiment la performance de l’équipe. Il y a beaucoup de matchs qu’on aurait pu gagner, qu’on ne l’a pas mis dedans. On est très satisfaits de la progression des gars. Plusieurs ont disputé des matchs avec les Élites midget AAA et on a également dû composer de temps en temps avec des joueurs du bantam », résume Jean Leclerc, notant qu’à la deuxième année avec les territoires regroupés au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la chimie commence à s’installer. Bon an, mal an, il évalue à environ 85 % le nombre de joueurs qui se suivent au sein des différentes équipes, ce qui amène de la stabilité.

« Les gars se connaissent et ça fait longtemps qu’ils jouent ensemble. C’est peut-être un peu plus facile au début. Les joueurs et les entraîneurs travaillent de la même façon. On perd moins de temps quand on ajoute un joueur d’ailleurs qui a moins de bagages », de noter Jean Leclerc.

+

DES JOUEURS DU MILIEU SCOLAIRE INVITÉS AU CAMP DE SÉLECTION

Pour une première fois, les joueurs qui évoluent au hockey scolaire ont été conviés au camp de sélection de la formation qui représentera le Saguenay-Lac-Saint-Jean à l’occasion de la 54e finale provinciale des Jeux du Québec, en mars, à Québec.

Quelques joueurs qui évoluent au niveau cadet avec les Lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour ou les Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine ont répondu positivement à l’invitation des membres du comité d’évaluation pour le camp qui s’échelonnera de jeudi à samedi. Jean Leclerc mentionne avoir assisté à quelques rencontres, au cours des derniers mois, afin de mieux connaître les joueurs, estimant que certains candidats pourraient percer l’alignement. En plus des entraînements, une partie simulée viendra conclure l’évaluation samedi après-midi.

En plus du directeur général des Espoirs, le comité est composé du directeur de la structure, Dany Chouinard, du responsable du hockey scolaire à la Cité étudiante de Roberval, Simon Gaudreault, et du conseiller technique de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Gino Gagnon. La formation régionale sera dirigée par l’entraîneur des Espoirs bantam AAA, Arnaud Dubé, en compagnie de trois autres entraîneurs de la structure de développement, Marc-André Gagnon, Olivier Bouchard et William Bourque.