Le gardien William Blackburn

Les Élites défaits en prolongation à leur ouverture locale

Les Élites de Jonquière ont réussi à mettre en banque un point lors de leur ouverture locale dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, s’inclinant 3-2 en prolongation devant les Vikings de Saint-Eustache au Foyer des Loisirs.
Les Élites ont ouvert la marque en première période.

Les Jonquiérois n’ont jamais tiré de l’arrière en temps réglementaire, menant 1-0, puis 2-1 en première période sur des buts de Mathieu Lavoie et Charles Tremblay. Les Vikings ont créé l’égalité à mi-chemin de la deuxième période et le pointage est demeuré le même pendant plus de 30 minutes, malgré un double avantage numérique pour les visiteurs ainsi qu’un but qui leur a été refusé pour avoir poussé la rondelle avec le patin. 

En prolongation, Philippe Goulet a eu une chance en or de mettre fin au match lorsqu’il s’est amené en échappée, mais son tir a raté la cible. Les Vikings ont profité d’un surnombre sur la contre-attaque et Antonin Verreault a tranché le débat sur le retour. 

«Ce que j’ai dit aux gars c’est que même avoir gagné, ce n’était pas nos standards. Je n’aurais pas sauté dix pieds dans les airs. On a joué avec de la dentelle. On voulait un match facile. Ça aurait été le fun de partir avec la victoire, mais je pense qu’on est meilleurs que ça. À ce stade-ci, c’est correct, mais il faut jouer de la bonne façon pour qu’on arrive prêts quand ça va compter pour de vrai», a rappelé l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux dans son point de presse, estimant que ses troupes avaient quelque peu de conviction dans le territoire adverse. 

«Souvent on avait un bon tir, mais pas un deuxième. Quand tu es prêt à payer le prix, tu vas avoir quelqu’un sur la rondelle libre. C’était correct, on rentrait dans la zone et on avait du temps de possession, mais comme on n’obtenait pas ce deuxième tir, notre offensive tombait à plat assez rapidement et on n’était pas capables de se créer du momentum», d’indiquer Desruisseaux. 


L'entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux, espère plus de conviction de ses troupiers, particulièrement en territoire offensif.

Tout de suite après le but des Vikings, les Élites se sont retrouvés dans le trouble. Après une mise en échec par derrière de Félix Abraham, qui a été expulsé pour son geste, François Breton a été chassé sur la même séquence, si bien que les Jonquiérois se sont retrouvés à 5 contre 3 pendant deux minutes, sans flancher lors du désavantage numérique. 

«On a fait un super bon travail, mais ce sont deux mauvaises punitions qu’on ne devait pas prendre. C’est ce que j’ai expliqué aux gars qu’on a super bien fait ça, mais pendant ce temps-là, ce n’était pas nous qui était en zone défensive. Il faut tirer des leçons de tout ça. Il est encore tôt dans l’année. Présentement, chaque fin de semaine, on remet le compteur à zéro, mais toutes les équipes sont bonnes dans la ligue. Il faut avancer là-dedans», d’insister Maxime Desruisseaux. 

Les deux mêmes équipes s’affrontent de nouveau dimanche au même endroit, à compter de 13h.