Le tandem chicoutimien, Robert et Emilie Desjardins (Hôtel Le Montagnais), avait amorcé la finale du Championnat provincial de curling double mixte en force, avant de concéder la victoire 8-6 à leurs amis Pierre-Luc et Sophie Morissette (Victoria/Trois-Rivières).

Les Desjardins s’inclinent en finale

Le duo père-fille de Robert et Emilie Desjardins (Hôtel Le Montagnais) nourrissait des sentiments partagés, lundi, après s’être inclinés 8-6 aux mains du tandem frère-sœur de Pierre-Luc et Sophie Morissette (Victoria/Trois-Rivières) en grande finale du Championnat provincial de curling double mixte tenue au Club de curling de Ville de Mont-Royal.

En finale, Robert et Emilie avaient réussi à prendre une avance de 5-2 après trois bouts. Toutefois, les Morissette ont réussi à inscrire quatre points au 4e bout pour prendre les devants 6-5. Ils ont ajouté un autre point au bout suivant (7-5) tandis que les Desjardins réduisaient l’écart à un point au 6e bout. Les Morissette ont toutefois eu le dernier mot et conforté leur avance avec un point au dernier bout pour obtenir leur billet pour les Championnats canadiens qui auront lieu dans un mois à Fredericton, au Nouveau-Brunswick.

Robert Desjardins était certes déçu d’avoir perdu en finale, mais heureux que Pierre-Luc Morissette, son coéquipier dans son équipe masculine, puisse participer au Championnat canadien.

« Les conditions de glace étaient très difficiles aujourd’hui, sans qu’on sache trop pourquoi. Les deux équipes rataient beaucoup de pierres, mais Pierre-Luc et Sophie ont joué un gros match solide et ils méritaient de gagner », relate Robert Desjardins en entrevue téléphonique.

Pour sa part, il souligne qu’au 4e bout, sa fille a tiré sa pierre exactement comme il le lui avait demandé, mais ce fut un peu court. « Sophie avait une sortie complexe pour quatre points qu’elle a réussie et ç’a reviré le match de bord », ajoute-t-il.

Donc, malgré la déception de ne pas avoir enlevé le titre, Robert Desjardins s’est dit heureux pour Pierre-Luc Morissette avec qui il joue depuis huit ans dans l’équipe masculine. D’autant plus que Pierre-Luc vivra un premier Championnat canadien. « C’est sûr qu’on aurait aimé gagner parce qu’on a besoin de tous les points et que c’est l’fun de représenter le Québec, mais je n’ai pas été triste très longtemps parce que c’est un bon chum et je connais bien sa sœur aussi », souligne Robert Desjardins.

Les deux tandems pourront d’ailleurs se retrouver ensemble à Fredericton puisque les Desjardins seront invités pour aller cumuler des points supplémentaires pour leur classement. Les Chicoutimiens pointent toujours au 10e rang canadien.

« Malgré notre performance très moyenne la semaine dernière en Ontario, on a quand même réussi à conserver notre 10e place. Et en fin de semaine, on a réussi à faire 26 points. Dépendamment des résultats des autres équipes aux provinciaux, ça se pourrait même qu’on remonte d’une place », explique-t-il.

Autres régionaux

Le parcours des Desjardins n’était pas gagné d’avance puisque le Championnat affichait un nombre record de 25 équipes. Dimanche, l’équipe Hôtel Le Montagnais a terminé le tournoi à la ronde de la Poule A avec une fiche parfaite de 4-0. Lundi matin, le duo a amorcé les quarts de finale en s’imposant 10-6 contre le tandem Doston-Massé (Town of Mount Royal). En demi-finale, le duo père-fille a signé une victoire de 7-5 contre Francis D’Amour et Gaétane Tremblay (Amqui) pour accéder à la grande finale contre Pierre-Luc et Sophie Morissette.

Deux autres joueuses de la région ont participé au Championnat, soit Noémie Verreault (Chicoutimi) et Émilia Gagné (Riverbend). Verreault, qui faisait équipe avec Vincent Bourget (Trois-Rivières) a connu un excellent tournoi, en étant invaincue dans la Poule D (4-0). Le duo a perdu en quart de finale 4-7 face aux Morissette. Quant à Émilia Gagné, elle faisait équipe avec Charles Auclair (Etchemin) et en raison d’une fiche de 2-2, ils n’ont pu se qualifier pour les éliminatoires.