Les Couguars causent la surprise

Négligés face aux Vulkins de Victoriaville, les Couguars du Cégep de Chicoutimi ont causé la plus grande surprise des quarts de finale du football division 3 en l’emportant par la marque de 18 à 12 sur le terrain des Vulkins. Cette victoire envoie les Couguars en demi-finale, une première depuis 2013.

En terminant troisièmes de la section nord-est en affrontant une équipe qui les avait battus deux fois en saison régulière, peu de gens voyaient les Couguars revenir à Chicoutimi avec la victoire. Si la surprise a été grande chez plusieurs, l’entraîneur-chef des Couguars, Nicolas Ménachi, n’a jamais cessé de croire en son équipe. « On voulait le faire et on savait qu’on était capable de le faire. Les joueurs ont tout donné sur le terrain et ils ont joué un match incroyable du début à la fin. » Nicolas Ménachi croit maintenant que son équipe peu battre tout le monde. « C’est le message qu’on envoie. On n’a pas de complexe à n’affronter personne. »

Le match a été serré du début à la fin. Ce sont les Couguars qui se sont inscrits au pointage les premiers quand Yanis Bakhanti-Polin a trouvé une brèche dans la défensive pour inscrire le touché sur une course. Après un simple sur un botté de dégagement et un placement, les Couguars se sont retrouvés avec une avance de 11 à 0 à la mi-temps.

Les Vulkins sont revenus de l’arrière en deuxième demie, mais Bakhanti-Polin est revenu à la charge avec son deuxième du match. En toute fin de rencontre, alors que la marque était de 18 à 12 en faveur des visiteurs, les locaux menaçaient profondément en territoire des Couguars, mais Félix Rainville a réalisé une importante interception pour protéger l’avance des siens et confirmer la victoire.

La bougie d’allumage a été le porteur de ballon Yanis Bakhanti-Polin. Deuxième porteur cette saison pour les verges amassées au sol dans la division, Bakhanti-Polin a récolté 261 verges en plus d’inscrire les deux touchés des siens. « C’est sans aucun doute le joueur du match », a mentionné Nicolas Ménachi à propos de son jeune joueur. Il n’aurait pas connu une rencontre aussi formidable sans le travail de sa ligne à l’attaque. « Nos joueurs de ligne offensive ont joué un match incroyable. Ils ont été intenses et physiques toute la rencontre et on leur doit beaucoup », a souligné l’entraîneur-chef.

Les Couguars seront à nouveau sur la route pour les demi-finales. Ils affronteront les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe pour une place en finale. Les Lauréats ont terminé au tout premier rang de la section sud-ouest.