Après 13 saisons dans la LNH, Alex Ovechkin a enfin eu la chance de soulever la Coupe Stanley. Le capitaine des Capitals a également été nommé joueur le plus utile des séries 2018.

Les Capitals champions!

LAS VEGAS — Le nom d’Alex Ovechkin ne sera plus dans les discussions concernant les meilleurs joueurs de l’histoire de la LNH à ne jamais avoir gagné la coupe Stanley.

Devante Smith-Pelly et Lars Eller ont touché la cible en troisième période et les Capitals de Washington ont remporté le précieux trophée pour une première fois en 43 saisons grâce à une victoire de 4-3 face aux Golden Knights de Vegas, jeudi.

Les Capitals avaient été balayés par les Red Wings de Detroit lors de leur seule autre participation à la finale de la Coupe Stanley, en 1998.

«Nous l’avons fait, s’est exclamé Ovechkin. C’est tout ce qui compte. Regardez les sourires de mes coéquipiers. C’est quelque chose que vous n’oublierez jamais. Ce moment, je vais m’en souvenir pour le reste de ma vie. Je suis tellement heureux. C’est incroyable.»

Les Capitals ont rapidement pris le contrôle de la série après avoir échappé le premier match, gagnant les quatre dernières rencontres par un score combiné de 16-8. Les Golden Knights n’avaient jamais perdu quatre matchs d’affilée au cours de leur campagne inaugurale, mais minuit a finalement sonné pour l’équipe cendrillon.

Jakub Vrana et Ovechkin ont aussi fait bouger les cordages pour les Capitals, qui ont gaspillé deux avances d’un but en deuxième période avant de finalement renverser la vapeur lors du dernier tiers. Braden Holtby a stoppé 28 tirs.

Les Capitals ont fait leurs débuts dans la LNH en 1974. Ils ont finalement offert un premier titre sportif majeur aux partisans de Washington depuis le triomphe des Redskins au Super Bowl en 1992.

«Je suis tellement heureux pour ce groupe qui a vécu la misère», a dit l’entraîneur-chef des Capitals, Barry Trotz, qui a soulevé le précieux trophée pour une première fois à sa 19e saison derrière le banc dans la LNH.

Pendant les célébrations, l’attaquant T.J. Oshie a cherché du regard dans les gradins son père, Tim, qui a récemment appris qu’il souffrait de la maladie d’Alzheimer.

«Il ne se souvient pas de beaucoup de choses, mais il va se rappeler de ce moment-ci, a dit Oshie. Je n’ai jamais vu une équipe comme celle-ci. Je n’ai jamais vu un engagement aussi complet du début à la fin.»

La victoire était la 10e des Capitals à l’étranger au cours du tournoi printanier, égalant un record de la LNH et démontrant la résilience de ce groupe. Par le passé, les Capitals avaient la réputation de s’effondrer lors du printemps, échappant notamment cinq séries quand ils avaient une avance de 3-1. Cette fois-ci, le groupe d’Ovechkin a achevé ses rivaux à la première occasion lors de chacune des quatre tours.

Le but d’Ovechkin, en avantage numérique, était son 15e des séries, un record d’équipe. L’ancienne marque de 14 avait été établie par John Druce lors du printemps 1990.

«Ça fait mal»

Nate Schmidt, David Perron, qui était de retour dans la formation des siens après avoir sauté son tour lors du quatrième match, et Reilly Smith ont répliqué pour les Golden Knights. Marc-André Fleury a repoussé 29 lancers.

«Quand vous passez si proche de gagner la coupe, ça fait mal, a reconnu Fleury, triple champion avec les Penguins de Pittsburgh. Ça n’arrive pas souvent. C’est très décevant.»

L’attaquant des Capitals Tom Wilson a donné le ton à la rencontre avec deux solides mises en échec au centre de la patinoire contre Luca Sbisa et William Karlsson.

Les Capitals sont ceux qui sont passés le plus près d’ouvrir le pointage lors du premier vingt, mais le tir sur réception d’Ovechkin a atteint le poteau.

Vrana a finalement ouvert la marque après 6:24 de jeu en deuxième période, quelques instants après que les Capitals eurent tenu en échec l’avantage numérique des Golden Knights. Les Capitals ont lancé une attaque éclair après un tir imprécis du défenseur Deryk Engelland. La rondelle est passée d’Evgeny Kuznetsov à Tom Wilson à Vrana, qui a battu de vitesse le défenseur Brayden McNabb avant de déjouer Fleury d’un tir précis dans le coin supérieur du filet.

Les Golden Knights ont répliqué à 9:40 quand un tir de Schmidt a dévié contre le patin du défenseur des Capitals Matt Niskanen avant de se faufiler entre les jambières de Holtby.

Toutefois, Ovechkin a forcé McNabb à prendre une punition seulement 11 secondes plus tard. Puis, Ovechkin a redonné les devants aux visiteurs à 10:14 grâce à un tir sur réception après une passe transversale de Nicklas Backstrom.

Le jeu du chat et de la souris s’est poursuivi, mais dans la controverse, alors que Perron a été crédité de son premier but des séries à 12:56. Perron luttait avec le défenseur Christian Djoos dans le demi-cercle de Holtby quand Tomas Tatar a dévié un tir de Colin Miller. Trotz a contesté le but, mais les arbitres n’ont pas changé d’idée malgré la révision vidéo.

Chandler Stephenson est passé à quelques centimètres de redonner l’avance aux Capitals, mais son tir du revers en direction d’un filet ouvert avec moins de quatre minutes à faire a abouti sur le poteau.

Smith a finalement eu le dernier mot dans cette deuxième période endiablée en marquant en avantage numérique avec 28,2 secondes à faire à l’engagement. Alex Tuch a récupéré le retour d’un tir de la pointe de Shea Theodore et a remis à contre-courant à Smith, qui a profité d’un filet ouvert.

Les Capitals ont augmenté la pression au retour de l’entracte et ils ont été récompensés à 9:52 de la troisième période, quand Smith-Pelly a nivelé le score à 3-3. Smith-Pelly a provoqué un revirement dans le coin de la zone des locaux avant de revenir à l’avant du filet. Il a bloqué le tir de la pointe de Brooks Orpik avec son patin, avant de battre Fleury de vitesse avec un geste rapide.

Eller a finalement joué les héros avec 7:37 à faire. Le tir sur réception de Brett Connolly a dévié sur Miller et la rondelle s’est faufilée derrière Fleury. L’ancien du Canadien passait par là et a poussé le disque libre derrière la ligne des buts.

«Vous n’auriez pas pu écrire une plus belle histoire, a dit Eller. Si vous êtes pour gagner à l’étranger, il n’y aurait pas de meilleure place qu’ici pour le faire.»

Fleury a cédé sa place à un attaquant supplémentaire avec 2:04 à faire, mais les Golden Knights n’ont pas été en mesure de menacer le filet de Holtby.

Le Conn-Smythe à Ovechkin

Alex Ovechkin reçu le trophée Conn-Smythe remis au joueur par excellence des séries. Evgeni Malkin, des Penguins, est le seul autre Russe à avoir remporté le trophée Conn-Smythe en 2009.