Les 150 places disponibles pour la deuxième étape de la série Marin Wildside qui se déroulera dimanche au Mont Lac-Vert se sont envolées en quelques heures. ­
Les 150 places disponibles pour la deuxième étape de la série Marin Wildside qui se déroulera dimanche au Mont Lac-Vert se sont envolées en quelques heures. ­

Les 150 places d’une compétition de vélo de montagne au Mont Lac-Vert s’envolent en moins de 6 heures

Avec le faible nombre de compétitions de vélo de montagne, l’offre peine à suffire à la demande et les 150 places pour les coureurs de la compétition Marin Wildside, disputée au Mont Lac-Vert dimanche prochain, se sont envolées en moins de six heures.

Alors que l’événement initial devait avoir lieu au début du mois de juillet, la pandémie de COVID-19 a forcé les organisateurs du Marin Wildside du Mont Lac-Vert à le reporter au 26 juillet.

Puisque la majorité des courses de la province ont été annulées cet été, les amateurs de vélo de montagne ont rapidement réservé toutes les places disponibles pour l’événement tenu à Hébertville. En moins de six heures, les 150 places s’étaient envolées, soutient André Lecompte, un des fondateurs de l’événement.

Différentes mesures ont été mises en place par les organisateurs afin de répondre aux consignes sanitaires. 

L’an dernier, ce type de course accueillait 200 coureurs, mais les organisateurs ont décidé de limiter le nombre de participants pour respecter les normes de la Santé publique. L’observation des consignes est d’ailleurs un impératif pour la tenue de tels événements, ajoute André Lecompte. Et bien qu’il apprécie grandement la présence de spectateurs en temps normal, il ne souhaite pas faire de publicité outre mesure pour l’événement cette année pour maintenir la distanciation physique.

L’adepte des courses de vélo de montagne, Victor Verreault, est très content de pouvoir participer à quelques compétitions cet été, notamment cet événement organisé au Lac-Saint-Jean. «Le Mont Lac-Vert a développé de supers beaux sentiers d’enduro et c’est le fun de rouler là-bas», lance le jeune homme de Saint-Félicien, qui a participé à la première manche de la série Marin Wildside à Saint-Raymond, le 12 juillet, avant de rouler dans la première tranche de la Coupe du Québec à Charlesbourg la semaine dernière.

Le protocole de l’événement a été modifié pour répondre aux consignes sanitaires. Le masque sera notamment requis pour récupérer sa plaque en matinée, le dimanche. Les organisateurs insistent aussi sur l’importance de respecter les deux mètres de distanciation après la course et lors de la remise des prix sur le podium. Les spectateurs sont admis sur le site, mais s’ils s’amassent dans une même section, ils devront porter le masque et tenir le 2 mètres de distance. On invite les coureurs à éviter les regroupements de plus de quatre personnes.

L'épreuve du Mont Lac-Vert est la deuxième d'une saison passablement modifiée. 

«Toutes les règles mises en place par le gouvernement doivent absolument être respectées si vous voulez d’autres Wildside cette saison», précise-t-on sur le site de l’événement. Les deux premières courses de la saison, qui étaient prévues en Colombie-Britannique, ont été annulées. La première course de la série a eu lieu à Saint-Raymond le 12 juillet. L’événement du Mont Lac-Vert est le 2e de la série cette année. Deux autres événements sont prévus cet été, soit à Sainte-Marie, le 9 août, et au Sentiers du Moulin, au Lac-Beauport, le 30 août.