Lemieux et Weldon restent parfaites

Deux en deux ! Le tandem composé de Robbi Weldon et de la pilote d’origine almatoise Audrey Lemieux a ajouté un deuxième titre de champion canadien en autant de jours pour conclure une prestation parfaite aux Championnats canadiens de cyclisme sur route en cours à Saguenay.

Après avoir gagné le contre-la-montre jeudi, le duo de Macogep Argon18 a redoublé d’efforts pour finir en force l’épreuve sur route de 62 km (quatre tours) sur l’éreintant parcours de La Baie, en raison de l’exigeante montée de la 6e avenue, suivie d’un faux plat.

La course a démarré sur les chapeaux de roue pour cette épreuve sur route où les tandems féminins et masculins courent ensemble. « Les gars sont très compétitifs, et notre but était de nous accrocher le plus longtemps possible. Mais la côte était difficile. On savait aussi que si on gravissait la première côte en force, les autres tandems féminins allaient peut-être décrocher. » À peine 500 mètres après le départ, Audrey a donc demandé à sa coéquipière de pousser afin de larguer ses plus proches poursuivantes. « Un moment donné, je me suis retournée, et on ne les voyait plus. Mais on a décidé d’augmenter notre avance. On a continué à donner 100 % de l’effort tout au long du parcours », relate avec satisfaction la longiligne athlète.

Elle trace un bilan positif de sa fin de semaine, même si le duo a dû composer avec un vélo trop petit pour elle. « On est contentes parce que c’est un parcours dur, avec des côtes, qui nous avantage parce qu’on est efficaces sur ce type de tracé. On a fait un travail d’équipe exceptionnel en fin de semaine ! », ajoute la pilote.

Leur performance les mettra en confiance en vue des sélections canadiennes qui devaient avoir lieu en juillet.

La paracycliste native de Chicoutimi Myriam Adam a mérité la médaille de bronze, vendredi, à l’épreuve sur route. Elle occupait la 2e position à mi-chemin du parcours avant qu’un ennui mécanique ne lui fasse perdre de précieuses minutes.

Bouchard/Gagnon
Le tandem Weldon et Lemieux a conclu avec une avance de 5mn21 sur celui de la Charlevoisienne Annie Bouchard et sa pilote chicoutimienne, Évelyne Gagnon. Cette dernière avoue avoir vraiment tout donné dans la dernière portion de la course. Les porte-couleurs de l’équipe du Québec ont ainsi devancé le duo de Carla Shibley et d’Erin Ruttan (Alberta) de trois secondes.

« C’est sûr qu’Audrey et Robbi ont été capables de s’accrocher plus longtemps aux gars parce qu’elles sont plus fortes dans les côtes. On s’est donc retrouvées les trois autres tandems ensemble, sans être capables de se départager dans la côte. À l’avant-dernier tour, le tandem de l’Ontario a eu plus de misère, mais il est revenu », raconte Évelyne.

« Au dernier tour, il s’est fait larguer dans la bosse, mais il nous fallait continuer à forcer. On a travaillé avec le tandem de l’Alberta, et ça s’est joué après le virage sur la 6e avenue. Elles nous ont attaquées, mais on a réussi à rester dans leur roue. Je me suis dit qu’il fallait qu’on se lance tout de suite avant de perdre trop de vitesse. On a donc lancé le sprint à environ 500 mètres », poursuit la pilote chicoutimienne. « C’était un peu long, mais on a réussi ! », lancent en riant Évelyne et Annie qui récoltent une deuxième médaille d’argent en autant d’années à l’épreuve sur route.

Annie Bouchard s’est dite satisfaite de leur prestation, bien qu’elles auraient aimé faire plus. « C’est positif parce qu’on constate qu’on travaille bien ensemble, note-t-elle. C’est bien ce qu’on a fait, mais on sait qu’on est capables de faire mieux lorsqu’on est bien reposées. »

Le tandem vivra une première Coupe du monde ensemble, à Emmen, en Hollande, du 6 au 8 juillet. Ayant déjà pris part à une étape en Espagne, il y a deux ans avec une autre pilote, Annie saura faire profiter Évelyne de son expérience, notamment en ce qui concerne la gestion du stress. « Il faudra gérer notre fatigue et récupérer comme il faut, tout en gardant des intensités pour maintenir la forme », a conclu l’énergique pilote.

La pilote chicoutimienne Évelyne Gagnon et la Charlevoisienne Annie Bouchard ont terminé deuxièmes de l’épreuve sur route en tandem. Cap maintenant sur la Coupe du monde en Hollande !

Myriam Adam, 3e
Légère déception pour la Chicoutimienne d’origine Myriam Adam, qui a conclu au 3e rang de l’épreuve sur route de 31 km (deux boucles) en vélo à mains. La paracycliste de 24 ans avait en effet réussi à se hisser au 2e rang environ à mi-chemin de la course avant d’être confrontée à un ennui mécanique.« Durant la montée, j’ai essayé de changer de vitesse, et ma chaîne est restée coincée entre deux vitesses. J’ai essayé de la remettre, mais j’ai perdu beaucoup de temps, et plusieurs paracyclistes m’ont dépassé, dont deux dans ma catégorie. J’ai réussi à en rattraper une durant la montée, mais en descente, elle était plus rapide que moi. Elle s’est dépêchée de monter, mais moi, j’étais brûlée de l’avoir rattrapée la première fois. Ç’a été très agréable comme course, même si ç’a été un peu frustrant », a-t-elle conclu.