Audrey Lemieux, et sa coéquipière Robbi Weldon.

Lemieux et Weldon déclarent forfait

Une lourde chute survenue au début du mois de juillet lors d'une épreuve de la Coupe du monde aux Pays-Bas a d'importantes conséquences pour le duo de paracyclisme Audrey Lemieux et Robbi Weldon. Victime d'une commotion cérébrale et d'une blessure au poignet, l'Almatoise et sa partenaire doivent déclarer forfait pour les Championnats mondiaux du mois prochain, en Afrique du Sud.
Robbi Weldon a également subi une commotion cérébrale à la suite du choc. Elle doit aussi traiter des tendinites au coude.
La veille de l'accident, la paire canadienne de tandem avait réalisé un top-5 lors du contre-la-montre et avait des ambitions sur la course sur route. Le lourd contact s'est produit dans un virage à 180 degrés une trentaine de minutes après le départ.
« À ce moment, les équipes tentent de faire des remontées. On était bien positionnées. Le duo de la Belgique a tenté de s'avancer, mais il n'y avait pas vraiment d'espace. Robbi a été accrochée par l'arrière et à ce moment, j'ai senti le tandem bouger. Par la suite, il n'y a plus rien que je pouvais faire et on a été catapultées sur le côté gauche », raconte la pilote almatoise de 32 ans qui ressent une douleur constante au poignet depuis.
« On ne sait pas exactement ce que c'est », souligne Lemieux qui passait un autre examen vendredi après quelques radiographies.
Après discussions avec les entraîneurs et les médecins, il a été décidé lundi dernier de laisser tomber les Championnats du monde, ainsi que les Championnats nationaux de la semaine prochaine à Bromont. La déception est vive pour Audrey Lemieux, d'autant plus qu'elle avait l'impression que la chimie opérait avec sa coéquipière, au point de se rapprocher dangereusement des intouchables Irlandaises au contre-la-montre.
« On avait une super saison. On a déjà gagné l'argent et le bronze en Italie. On s'améliore tout le temps. On est vraiment déçues. C'est dur à digérer», d'exprimer Audrey Lemieux.
« On n'a pas pu s'entraîner comme on aurait voulu. Ce n'était définitivement pas une préparation optimale pour des Championnats du monde », convient-elle.
Sur piste ?
Malgré tout, le tandem canadien regarde vers l'avenir, confirmant son retour en forme l'an prochain. Les deux coéquipières songent également à ajouter l'entraînement sur piste à leur horaire, à Hamilton. Elles pèsent présentement les pour et les contre. « C'est quand même une spécialisation. Ça nous permettrait toutefois d'être plus actives pendant toute l'année. On en est à évaluer si les possibilités sont là pour performer lors des prochains Jeux paralympiques en 2020 », d'indiquer Audrey Lemieux.