Karina Montminy, Mariane Guay, Justin Bergeron et Maude Tremblay, ici en compagnie de David Simard, entraîneur-chef du Centre Marc Gagnon, seront en action, du 15 au 17 décembre, dans le cadre des Championnats canadiens juniors présentés au Centre Georges-Vézina.

L’élite junior de retour après neuf ans d’absence

Les 64 meilleurs athlètes juniors au pays, 32 garçons et 32 filles, seront réunis au Centre Georges-Vézina, du 15 au 17 décembre, dans le cadre des Championnats canadiens juniors de patinage de vitesse courte piste. À l’enjeu, une participation aux Championnats du monde juniors qui auront lieu en Pologne, du 2 au 4 mars 2018.

« Nous aurons de très bons athlètes de la région en action avec, entre autres, Maude Tremblay (Dolbeau-Mistassini), qui est 9e au classement national féminin, et Claudia Gagnon (La Baie) qui patine présentement au Centre national à Montréal », a indiqué Christian Simard, président de l’Association régionale de patinage de vitesse. 

« Du côté masculin, il y a Vincent Girard (Chicoutimi) qui est 4e au classement national. Pour les Championnats du monde juniors, ils vont prendre quatre gars et autant de filles. Alors, on a de bonnes chances de qualifier un athlète de la région et on espère être en mesure d’en qualifier au moins deux sur les équipes, si tout va bien », avance-t-il.

La tenue des nationaux juniors à Saguenay permettra aussi à la relève de prendre de l’expérience et de se faire découvrir. « On a aussi des jeunes qui poussent, comme Justin Bergeron (Alma) qui a causé une surprise aux qualifications canadiennes ouvertes tenues au début novembre à Calgary. Nous aurons neuf patineurs de la région qui compétitionneront et peut-être un dixième qui est en attente, en tant que substitut.

Les fleurons régionaux seront, chez les filles, la Dolmissoise Maude Tremblay (classée 9e), les Félicinoises Catherine Mailloux (11e), Léonie Bradet (15e) et Mariane Guay (28e), la Péribonkoise Karina Montminy (18e) et la Baieriveraine Claudia Gagnon (30e). La Robervaloise Flavie Laroche-Roy (22e) reste un cas incertain parce qu’elle a été victime d’une commotion cérébrale lors des qualifications nationales de Calgary. La Félicinoise Mélina Tremblay, 16 ans, est sur la liste des substituts. 

Chez les garçons, on retrouve le Chicoutimien Vincent Girard (4e) et l’Almatois Justin Bergeron (20e). 

Première depuis 2008

Pour veiller au bon déroulement de l’événement, le comité local d’organisation sera appuyé par une centaine de bénévoles. Même Claude Truchon, l’expert des glaces à l’époque des Coupes du monde tenues à Saguenay, a accepté de reprendre du service pour l’occasion.

À noter que la dernière fois que Saguenay a été l’hôte des Championnats canadiens juniors remonte à 2008. « Ça fait quelques années! On part de loin, mais on est contents que la Fédération nous ait fait confiance », rappelle le président Simard. Évidemment, le succès obtenu en novembre 2016, lors de la présentation des qualifications nationales au Centre Georges-Vézina, a été une belle carte de visite. « On s’attend avoir le même succès cette année ».

Certains clubs arriveront plus tôt à Saguenay. Par exemple, la délégation de Calgary sera à l’entraînement dès le lundi. Les premières épreuves s’amorceront à compter de 11 h 30 avec le 1500 m. Pour l’occasion, les jeunes des écoles environnantes ont été invités à venir encourager la relève canadienne durant la journée, ce qui devrait donner lieu à toute une ambiance dans le Centre Georges-Vézina. 


« Pour les Championnats du monde juniors, ils vont prendre quatre gars et autant de filles. Alors, on a de bonnes chances de qualifier un athlète de la région et on espère être en mesure d’en qualifier au moins deux sur les équipes, si tout va bien. »
Christian Simard

Neuf athlètes de la région en action

Neuf athlètes de la région seront en action au Centre Georges-Vézina, du 15 au 17 décembre, dans le cadre des Championnats canadiens juniors de patinage de vitesse courte piste. Du nombre, quatre s’entraînent au Centre Marc Gagnon, sous la supervision de l’entraîneur-chef David Simard. Voici leurs objectifs. textes de Johanne Saint-Pierre

• Maude Tremblay, 17 ans

Pour sa troisième participation aux championnats canadiens juniors, la Dolmissoise aimerait réussir un top-15. « Actuellement, je suis classée au 9e rang, mais je me donne une petite marge de manoeuvre parce que tout peut arriver, énonce-t-elle sagement. Je ne voudrais pas me faire déclasser cependant. » Pour elle, le fait de compétitionner « à la maison » a l’avantage de bien connaître la glace et les lieux. Quant aux performances, « tout dépend de la journée. Parfois, ce qui s’annonçait une bonne journée n’en était pas une », mentionne-t-elle avec un grand sourire. « Des fois, je peux être surprenante au 1500 m, des fois, je peux ‘‘toffer’’ au 1000 m, et d’autres fois, je peux connaître un super bon départ au 500 m, ce qui est un avantage. Ça dépend des jours », estime celle qui s’est quelques fois surprise lors des qualifications de Calgary en novembre. 

• Justin Bergeron, 16 ans

L’Almatois en sera à ses premiers championnats nationaux juniors sur une possibilité de quatre. « Je vise à aller chercher le maximum d’expérience et si j’étais en mesure de faire un top-20, voire un top-15, ce serait bien », avance-t-il. Pour lui, le fait de courir devant son monde est un avantage. « En étant ici, on se sent moins dépaysé et on n’a pas à subir le décalage horaire (comme ce fut le cas à Calgary au début novembre). Et je suis capable de faire abstraction de la foule. Ça ne me met donc pas plus de pression de courir à la maison », mentionne celui qui a contribué aux succès des régionaux lors de la Finale des Jeux du Québec à Alma ce printemps. Sa distance de prédilection : le 1000 m.

• Karina Montminy, 16 ans

Malgré son jeune âge, Karina en sera à sa troisième participation aux nationaux juniors, mais elle y voit davantage l’occasion de prendre de l’expérience en compétition de haut niveau. À Calgary, au début novembre, elle estime « avoir fait de bons temps, même si au classement, j’aurais espéré faire mieux. Mais c’est quand même bon. » Pour elle, courir devant les siens est un atout. « C’est le fun de se faire encourager par les gens d’ici et notre famille. » Sa distance de prédilection : le 1000 mètres.

• Mariane Guay, 17 ans

La Félicinoise en sera à sa deuxième participation aux nationaux juniors. « Comme je suis la dernière classée, je suis vraiment contente d’être présente. Cela dit, je ne m’attends pas à grand-chose, mais je veux être à la hauteur de ce que je suis capable de faire. Je veux que ça aille bien et je veux prendre de l’expérience. ». Quant au fait de courir devant les siens, elle avoue que ça ajoute une petite pression supplémentaire. « Personnellement, je trouve ça un peu stressant. On dirait que tout le monde me connaît et que les gens s’attendent un peu à ce que je vais faire. Mais j’imagine que sur la glace, ça va m’aider », a indiqué celle qui avait eu une première expérience similaire l’an passé, lors des qualifications nationales tenues à Chicoutimi.