L’élite du curling mixte à Saguenay

En 1988, Chicoutimi avait été l’hôte du prestigieux Brier. Trente ans après avoir accueilli ce mémorable Championnat canadien de curling masculin, voilà que Saguenay recevra de nouveau la crème du curling canadien, du 4 au 9 novembre 2019, mais cette fois-ci en curling mixte.

En conférence de presse, mardi, le président de Curling Saguenay, Robert Desjardins, était à la fois fier et heureux de confirmer que Saguenay accueillera les 14 meilleures formations de curling mixte au pays sur les glaces du Foyer des loisirs de Jonquière. « Après 30 ans d’attente, un autre championnat canadien aura lieu à Saguenay. (...) Le dernier championnat canadien présenté au Saguenay avait été le fameux Brier en 1988, à Chicoutimi, au Centre Georges-Vézina, qui avait été gagné in extremis par Pat Ryan de l’Alberta sur une Pierre ratée de son adversaire », rappelle Desjardins, dont l’équipe s’était inclinée, en novembre 2017, en finale du Championnat canadien de curling mixte tenu au Manitoba.

Le comité organisateur, qui sera coprésidé par Jean-François Charest et Véronique Bouchard, a pu présenter une candidature étoffée grâce à la collaboration de Promotion Saguenay. « On a senti une excellente réception de la part de l’Association canadienne de curling, affirme Robert Desjardins. L’enthousiasme était tel qu’il est permis de rêver que ce championnat canadien soit un tremplin vers d’autres championnats d’envergure qui pourront être tenus à Saguenay. Ce n’est ni plus ni moins qu’un bon test pour la ville et les bénévoles de nos différents clubs de curling pour voir jusqu’à quel point on est en mesure d’organiser des tournois d’envergure. Et si ça fonctionne bien, ce sera avec grand plaisir que Curling Saguenay pourra encore travailler, de concert avec Saguenay et Promotion Saguenay à l’obtention d’autres événements du genre. »

Deux projets sont envisagés, soit la présentation d’un Championnat du monde féminin « parce qu’on a la structure pour cela » et peut-être la tenue d’un tournoi du Grand Chelem. Dans ce dernier cas, les démarches sont très embryonnaires. Président de la Commission des sports et loisirs de Saguenay, Michel Thiffault souhaite évidemment que d’autres événements d’envergure se concrétisent « parce que nous sommes une belle ville de sport et que nous avons de bons athlètes. Et tant mieux si nous sommes capables de mettre le curling à profit ».

Promouvoir le sport

Le comité hôte du Championnat canadien de curling mixte 2020 (dont le gagnant ira aux Mondiaux 2020) souhaite profiter de la tenue de ce prestigieux tournoi pour promouvoir leur sport et susciter l’intérêt chez les jeunes. À cet égard, la présence accrue de la discipline aux Jeux olympiques a déjà des retombées positives.

Pierre Bédard, membre du CA de Curling Québec, Robert Desjardins, président de Curling Saguenay, Michel Thiffault, président de la Commission des sports à Saguenay, et Jean-François Charest, trésorier de Curling Saguenay, ont dévoilé les grandes lignes du Championnat canadien de curling mixte qui sera présenté au Foyer des loisirs de Jonquière en novembre 2019.

Pour Jean-François Charest, l’obtention de ce championnat offrira une excellente vitrine pour la promotion du curling, particulièrement auprès des jeunes.

« On veut préparer une relève et essayer d’attirer d’autres jeunes à ce sport plus ou moins connu. On aura du calibre de haut niveau. L’esprit de compétition est forte, mais l’esprit de camaraderie est vraiment là. Ça donne une chance aux spectateurs et aux jeunes de pouvoir discuter avec les joueurs et de les voir à l’œuvre. Au Saguenay, on est super accueillant et je sais qu’ici, les équipes seront super bien accueillies. »

Le Championnat profitera d’une belle visibilité partout au Canada puisque les matchs seront webdiffusés à CBC-Sportsnet.ca. Il est même possible que la grande finale soit télédiffusée sur les ondes de CBC Sports, mais ça reste à être confirmé.

Les dix provinces et les trois territoires auront chacun leurs représentants, auxquels s’ajoutera une formation du nord de l’Ontario. Au Québec, plusieurs équipes devraient tenter de se qualifier, d’abord au régional, puis au provincial.

« Je m’attends à ce que ça crée un bel émoi et qu’il y ait beaucoup plus d’inscriptions que dans les années précédentes. Dans la région, il devrait y avoir facilement huit équipes qui tenteront de se qualifier au lieu des 2-3 habituelles », estime Robert Desjardins. Ce dernier devra faire l’impasse en raison d’un conflit d’horaire avec le Championnat canadien double mixte et le Championnat provincial mixte.

Enfin, la présentation du championnat dans un aréna au lieu d’un club de curling sera un atout.

« Un aréna est une bien meilleure vitrine pour attirer des non-joueurs à venir voir du curling. Les gens sont habitués d’aller dans des arénas. (Au Foyer des loisirs), les baies vitrées seront retirées et on sera capable d’avoir une belle vision du jeu et des joueurs, de les entendre crier et d’avoir la sensation de forcer avec eux », fait valoir le président de Curling Saguenay, qui espère que les gens seront nombreux à venir encourager les équipes, notamment celle du Québec.