Les travaux ont déjà débuté dans la montagne du Mont-Édouard en vue de la prochaine saison.

L’élite alpine canadienne à L’Anse-Saint-Jean

Après le critérium provincial U16 de ski alpin présenté l’an dernier, la station de ski du Mont-Édouard va faire un important pas en avant en 2019. L’organisation anjeannoise s’est vu confier la présentation du Championnat canadien senior, regroupant les 16-35 ans de partout au pays, du 21 au 26 mars.

La nouvelle est arrivée au cours des dernières semaines et les acteurs du milieu ont profité de la conférence de presse de mercredi, concernant l’investissement de 100 000 $ du gouvernement du Québec, pour en dévoiler les grandes lignes. Les épreuves du super-G, du slalom géant et du slalom seront à l’horaire, autant chez les hommes que chez les femmes.

Le directeur général de la station, Claude Boudreault, a souligné avec fierté que le Mont-Édouard avait été préféré aux stations du Mont-Tremblant et du Mont-Sainte-Anne, des sites qui ont fait leurs preuves. Quelque 1200 skieurs, en plus des nombreux accompagnateurs, devraient accaparer la majorité des espaces disponibles.

«Les meilleurs skieurs au Canada seront sur place en plus, a dévoilé le DG. C’est la sélection pour la Coupe du monde, donc ce n’est pas rien. En plus des skieurs canadiens, il y a aussi 25 places internationales réservées, ce qui veut dire qu’on va avoir des skieurs d’ailleurs dans le monde. C’est une très grande notoriété que la station se donne. Ça fait 10 ans que le championnat canadien n’a pas eu lieu au Québec. Cette année, la province avait l’opportunité de recevoir l’événement.» La seule piste homologuée pour le super-G a pesé dans la balance. Les décideurs de Ski alpin Canada étaient récemment de passage à L’Anse-Saint-Jean pour évaluer les installations.

«Ils ont dit qu’on était à la hauteur du projet, donc on est officiellement hôte de l’événement», a affirmé Claude Boudreault, tout sourire.

Les pentes 6A et 4 seront sollicitées lors des six jours de la compétition en mars 2019. Le fait d’avoir deux pistes accessibles a également fait partie des arguments qui ont permis de convaincre Ski alpin Canada. La 4 est celle homologuée super G.