Saguenay (Chicoutimi) Retour de l ultramarathon à Lafontaine Photo Le Quotidien Rocket Lavoie

L’édition de tous les records pour l'Ultramarathon

La 9e édition de l’Ultramarathon du Saguenay-Lac-Saint-Jean aura été vraiment celle des tous les records. Record de participation, record de montant amassé, record d’autobus nolisés, record de sourires et même un record canadien de chaleur !

Vendredi après-midi, après 300 kilomètres de relais au pas de course pendant 32 heures, les 236 participants ont fait un retour triomphal à l’école Odyssée Lafontaine où des centaines de jeunes,de parents et amis étaient venus féliciter les héros du jour avec ballons et fleurs pour certains. Au lieu de dérouler un tapis rouge, c’est plutôt une belle vague de plus de 200 coureurs tout de rouge et noir vêtus qui a franchi la haie d’honneur avec de grands sourires illuminant leurs visages malgré les ampoules, les raideurs musculaires et la chaleur.

Rayonnante, Marie-Ève Brassard a pris part à sa toute première édition de l’Ultramarathon et l’a couru pour une belle raison: sa petite Joève , 4 ans, a terminé les traitements en avril dernier, après deux ans de chimiothérapie pour combattre une leucémie lymphoblastique aiguë.

En tête du peloton de coureurs, on retrouvait deux enfants de la famille Leucan Olivier, trois ans et demi, et Joève, quatre ans, confortablement installés dans des poussettes poussés par des proches. La petite Joève, qui a combattu une leucémie lymphoblastique aiguë, a terminé le 8 avril son dernier traitement de chimiothérapie amorcé deux ans plus tôt. Sa maman, Marie-Ève Brassard de Chicoutimi-Nord, a en quelque sorte redonné à Leucan en courant l’Ultramarathon avec la Team Beaumont , l’équipe formée en mémoire du triathlète François Beaumont, emporté par le cancer en novembre dernier. « Avec la fin des traitements de Joève, c’était mon objectif de parcourir les relais avec mes coéquipiers. Ça fait six mois que je m’entraînais tranquillement pas vite entre le travail, les enfants et les traitements. Ç’a été super difficile, mais je suis vraiment fière de tout ce que j’ai accompli. On a couru pour les enfants et pour François et nous sommes vraiment fiers de tout ce qu’on a accompli », a expliqué la rayonnante maman.

Près d’elle, le petit Olivier, lui, venait de commencer le traitement pour combattre une leucémie. Il était important pour sa maman, Lisa Lavoie de Saint-Honoré, d’être présente, tout simplement parce que « Leucan fait partie de notre famille et c’est vraiment un élément important (pour le soutien durant les traitements) ».

Pour la première fois en 9 éditions, le DG de Leucan Saguenay-Lac-Saint-Jean, Jacques Tremblay, a vécu l’Ultramarathon de l’intérieur et il a vraiment aimé son expérience.

Parmi les coureurs, Jean-Claude Boudreault, 72 ans, faisait sans doute partie des doyens parmi les coureurs. Membre de l’équipe des Lucioles Leucan, M. Boudreault en était à sa première participation et a suffisamment aimé son expérience pour penser à la refaire. « On était choyés», dit-il, en avouant que «la température était très chaude et (qu’)il faut être en forme pour faire ça. Moi, j’étais pas pire en forme, mais j’ai manqué un peu de jus. Mais j’ai aimé ça. C’était plaisant. »

Ce n’est pas une tapis rouge, mais une belle vague de 236 coureurs en rouge et noir qui a déferlé entre la haie d’honneur formée pour accueillir les participants de la 9e édition de l’Ultramarathon SagLac au profit de Leucan et de la Fondation de l’Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine.

Objectif plus que doublé
Le DG régional de Leucan, Jacques Tremblay, était fatigué, mais heureux. D’année en année, l’événement est rodé et les gens adhèrent au projet et au-delà du dépassement de soi, ce qui les motive vraiment, c’est la cause. Depuis 9 ans, c’est la première fois que je faisais les 32 heures en totalité, je n’ai pas fait tous les relais en raison de ma condition de santé, mais apparemment que j’ai été d’un bon apport dans l’autobus », mentionne M. Tremblay qui courait avec L’équipe des Tatoués Leucan. Son équipe a amassé à elle seule plus de 15 000 $, souligne-t-il avec fierté. La palme de l’équipe ayant amassé le plus d’argent revient à l’équipe Résolu qui a remis un montant de plus de 24 000 $.

Tous les participants se sont ensuite réunis dans l’auditorium où le comité organisateur a dévoilé chaque montant amassé par les 30 équipes pour l’impressionnant total de 196 214 $ ! Tout un succès étant donné que l’objectif initial était de 85 000 $ et surtout, tout un coup de pouce pour les familles qui pourront ainsi être soutenues pour divers services durant le combat de leur enfant contre le cancer.

Une partie du montant sera aussi remis à la Fondation de l’Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine. Cette fondation vient en aide aux jeunes en difficultés ne pouvant s’offrir des services et besoins essentiels allant de l’aide alimentaire à un examen de la vue, l’achat de livres, ou le dépistage de difficulté d’apprentissage, etc.