L'édition 2021 du Tournoi pee-wee de Jonquière incertaine

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Le comité organisateur de la 57e édition du Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière vient de passer en 4e vitesse, avec l’annonce, lundi matin, de l’annulation du Tournoi international de Québec. Aucune décision n’est prise pour l’instant, mais disons que ça n’augure pas bien pour la tenue du tournoi en janvier 2021.

Responsable des relations avec les médias, Pierre-Alexandre Côté a confirmé qu’une première réunion du comité était prévue la semaine prochaine, mais étant donné les circonstances, ce sera plutôt une réunion pour décider si on tiendra ou non le rendez-vous annuel de janvier.

« On vient de se parler au niveau des membres du conseil d’administration et on devrait statuer assez rapidement. On attendait de connaître, de la part de Hockey Québec, les informations concernant les mesures sanitaires à appliquer, la limite de 250 spectateurs, les décrets du gouvernement, la présence des équipes de l’extérieur (sauf Québec), le risque d’une deuxième vague de COVID, etc. », explique-t-il, précisant que « la décision officielle n’est pas encore prise cependant ».

Comme à la loterie

Le comité a beaucoup d’éléments à vérifier et doit composer avec des impondérables. Il doit discuter avec la Ville pour les mesures de désinfection des chambres et installations des arénas. Ils se questionnent aussi sur l’impact de l’annulation du tournoi de Québec sur le nombre d’équipes qui se tourneront vers Jonquière. Et qu’arrivera-t-il aux équipes qui obtiennent leur billet pour le tournoi de Québec en gagnant à Jonquière ?

« Depuis qu’on a appris que Québec a annulé, on fait des téléphones auprès de différents responsables. D’après moi, on devrait prendre une décision d’ici la semaine prochaine à savoir si on tient une édition 2021 ou non », avance M. Côté.

« Il y a aussi l’aspect des commanditaires. Nous avions beaucoup de commerces et de restaurants qui nous donnaient de l’argent ou des services, mais eux aussi doivent composer avec une baisse de revenus. C’est quasiment impossible qu’ils nous donnent comme avant. »

D’ici la réunion, l’organisation aura au moins des réponses à ses questions de la part de Hockey Québec et de Ville de Saguenay. Mais le comité est conscient que même s’il décide d’aller de l’avant, il y a toujours un risque qu’en décembre, par exemple, le gouvernement décide que les événements doivent se dérouler à huis clos.

« C’est comme jouer à la loterie. Prend-on la chance d’en organiser un et qu’à la dernière seconde, on est obligé d’annuler ? », s’interroge M. Côté.

Chose certaine, le comité ne tardera pas à prendre une décision, ce qu’il fera dès qu’il aura en main toutes les informations à ses (nombreuses) questions.