Après plusieurs déceptions cette saison, Léandre Bouchard était très heureux de sa 34e place à la Coupe du monde de vélo de montagne (cross-country) disputée à Andorre.

Léandre Bouchard revient encouragé

L’altitude a été bénéfique pour l’Almatois Léandre Bouchard. Après avoir traversé un creux de vague d’énergie, le porte-couleurs de l’équipe KMC-Ekoï-SR Suntour a été le meilleur Canadien de l’étape de la Coupe du monde de vélo de montagne (cross-country) sur le parcours de Valnord, dans la Principauté d’Andorre, en concluant avec une satisfaisante 34e position.

« C’est encourageant, et ça fait du bien, car j’avais eu un peu plus de difficulté dernièrement avec mes performances, a indiqué Bouchard, à Sportcom. C’était très serré dans mon groupe, et il y a 10 places en moins d’une minute devant moi. J’ai vraiment fait une belle gestion de course en altitude et où il faisait chaud, en étant constant chaque tour. Ç’a été une course très difficile, mais c’est aussi très encourageant pour les Championnats canadiens de la semaine prochaine à Canmore. »

Le longiligne Almatois a su ne pas tomber dans le rouge au moment de rejoindre un peloton à la mi-course. « Ça m’a pris un peu de temps avant de faire contact avec le groupe, mais lorsque ce fut fait, j’en ai dépassé la moitié dans une montée. Il fallait être patient. Ensuite, j’avais un élan pour en dépasser plusieurs. J’ai aussi bien piloté et pas fait d’erreurs majeures. Je sais que je peux faire un petit peu mieux, mais dans les circonstances, je suis content ! »

Son entraîneur personnel, Jude Dufour, était à la fois heureux et soulagé pour son protégé. « C’est un beau vent de fraîcheur qui survient après cette compétition des plus hauts sommets. Léandre a démontré aujourd’hui qu’il est le meilleur Canadien en Coupe de monde. Il égale son meilleur résultat cette saison, réalisé en Allemagne, en mai dernier. Disons que cette prestation est nettement le reflet de ce que Léandre peut accomplir sur la scène internationale. Il a bien progressé durant sa course Il termine tout près du top-30 et à seulement 1mn25 du top-20. »

Selon le grand manitou du vélo de montagne dans la région, Léandre se présentera à Canmore, aux Championnats canadiens de vélo de montagne, avec la plaque du favori, en fin de semaine prochaine.

Volet féminin
Jude Dufour a aussi supervisé trois athlètes de la région, soit Anne-Julie Tremblay chez les U23, ainsi que Catherine Fleury et Rébecca Beaumont en classe Élite.

La Saguenéenne Anne-Julie Tremblay a conclu au 30e rang avec deux tours à faire, alors que les Canadiennes Mackenzie Myatt et Juliette Tétreault ont respectivement pris le 19e et le 25e rang (avec un tour à faire). « Pour Anne-Julie, il s’agit d’un résultat comparable à celui du week-end dernier en Italie. Les attentes cette saison étaient grandes, mais il faut se rendre à l’évidence qu’elle n’affiche pas présentement la forme de ses beaux jours l’an dernier », concède Jude Dufour.

Malgré ses efforts, rien ne veut fonctionner pour la Cyclone. « Elle devra se présenter à Canmore avec l’objectif de mettre la main sur le titre canadien, si elle veut être parmi les candidates de la sélection nationale en vue des prochains Championnats du monde en Suisse, en septembre. »

Il trace un peu le même constat pour Catherine Fleury, dont le résultat n’apparaît pas à la hauteur des efforts déployés. La Jeannoise a pris le 43e rang, suivie de Rébecca Beaumont. Toutes deux ont été arrêtées avec un tour à faire. La meilleure Canadienne a de nouveau été Emily Batty, avec une troisième place.

« Ç’a été une prestation à la dure pour Catherine. Pour elle aussi, les Championnats canadiens seront l’occasion de se faire valoir aux yeux de Cyclisme Canada, en vue des Mondiaux, car Catherine est une athlète talentueuse. Dans son cas, tout est possible. On verra pour la suite, mais c’est sûr que présentement, son niveau de confiance est un peu affecté. »

Séjour difficile aussi pour Rébecca Beaumont, qui souhaitait, elle aussi, se servir de ces deux étapes pour gagner en confiance et rebondir pour la suite de la saison. Mais les résultats n’ont pas été ceux escomptés. « Bref, pour sa part, Rébecca vit relativement beaucoup de déception sur le plan de ses résultats cette saison », mentionne Jude Dufour, qui souligne que l’Almatoise sera toutefois du départ pour les Championnats canadiens en classe Élite.

Enfin, l’entraîneur régional rappelle que ses protégés se mesurent à l’élite mondiale. « Le résultat peut parfois sembler être banal, mais ce sont les meilleurs au monde », met en relief Jude Dufour, qui supervisera un contingent de neuf athlètes de la région aux Championnats canadiens.