Léandre Bouchard a conclu sa saison avec une 26e position aux Championnats du monde de vélo de montagne

Léandre Bouchard 26e au Mondiaux

La saison 2018 n’a pas été à la hauteur des attentes pour Léandre Bouchard, mais elle a pris fin sur une note positive, samedi. Le cycliste almatois a pris la 26e place lors du cross-country olympique aux Championnats de vélo de montagne, à Lenzerheide en Suisse, réussissant à la fois son meilleur résultat de l’année et la meilleure performance canadienne. Autre athlète régionale en action, Catherine Fleury a pris la 42e place chez les femmes élites.

Bouchard a terminé nez à nez avec Anton Sintsov, 25e. Les deux ont fini moins de cinq minutes derrière le champion Nino Schurter chez les élites. Le podium a été complété par Gerhard Kerschbaumer et Mathieu van der Poel.

«C’est ma meilleure performance de la saison, je suis très content que ce soit à la course la plus importante, a partagé Léandre Bouchard au réseau Sportcom. Ça me représente plus. Ça me confirme aussi que j’avais de la fatigue de fin de saison. Nous avons pris du repos avant de venir et la vitesse est revenue.

« J’ai été calme tout au long, j’ai bien géré et j’ai vraiment aimé l’expérience. J’avais bien analysé le parcours, ce qui m’a permis de faire de beaux dépassements. J’ai conservé mon énergie quand j’étais dans des groupes et quand l’espace le permettait, je mettais les gaz pour progresser tranquillement.»

Léandre Bouchard a conclu sa  saison avec une 26e position aux Championnats du monde de vélo de montagne

Parti 49e au départ, Bouchard a été en mesure de gagner quelques places dès les premiers instants. Ses jambes ont ensuite tenu bon.

« J’ai gagné quelques places et évité des chutes autour de moi, a-t-il décrit. J’ai créé ma chance avec mes jambes dans un départ pas évident et étroit, qui ne donnait pas beaucoup de place aux dépassements. Je n’ai pas perdu beaucoup de temps même quand ça s’est rétréci. La constance était assez importante même si nous avions un parcours sec.»

Présent en Suisse pour accompagner ses protégés, Jude Dufour a connu une journée forte en émotions. Il a fait remarquer que Léandre Bouchard avait réussi le huitième meilleur temps lors du dernier tour, démontrant sa progression au fil de la course.

«Sa prestation est digne de mention, a affirmé Jude Dufour via Messenger. Il s’agit, sans l’ombre d’un doute, de sa meilleure course de l’année. C’est le plus relevée au monde de la saison et de pouvoir réussir une telle prestation est un cadeau. Tout au long de la course, il s’approchait lentement du top-20 pour finir à seulement 20 petites secondes (du 20e). Bref, c’est une grande satisfaction, autant pour lui que pour moi.»

Début de course difficile pour Gagné

De son côté, le cycliste de Lac-Beauport, Raphaël Gagné, a terminé 48e à 7 minutes 56 secondes de Schurter. «J’ai commencé 70e et je n'ai eu aucune chance au départ», a-t-il commenté à l'agence Sportcom. 

«J’ai perdu des rangs dans le premier droit et premier virage. Il y a eu beaucoup d’accrochages entre les gars devant moi, ce qui m’a placé autour de la 80e place après une minute. J'ai fait une bonne course pour revenir de l’arrière et terminer 48e. Je savais que le trafic serait un problème, alors j’ai déployé beaucoup d’effort, trop même, dans les deux ou trois premiers tours. J’ai payé plus tard dans la course», a résumé Gagné.

Catherine Fleury 42e

L'épreuve féminine a été remportée en 1:35;55 par l'Américaine Kate Courtney, qui a devancé la Danois Annika Langvad (1:35;42). L'Ontarienne Emily Batty a remporté la médaille de bronze (1:36;53). Il s’agissait d’un deuxième podium pour Batty en carrière aux Mondiaux.

Du départ, l'Almatoise Catherine Fleury a tenu son bout contre l’élite mondiale, pour finalement signer une 42e position.

«Elle était contente de sa course et moi aussi, a résumé Jude Dufour, tout en mettant les choses en perspective. Elle a tout donné et surtout, le meilleur d’elle-même. L’objectif était de livrer la meilleure bataille possible et de terminer avec la satisfaction du devoir accompli. Être membre de l’équipe nationale aux Mondiaux est déjà une grande réalisation en soi. Pour Catherine, ça vient mettre un baume sur une saison un peu en dents de scie.»

Jude Dufour et Léandre Bouchard à l'arrivée.