Les choix de première ronde du repêchage de la LHJMQ en 2019. Le repêchage est un moment de l’année très attendu par les jeunes hockeyeurs de la Ligue de hockey midget AAA duQuébec.

Le temps qui file et qui joue contre les organisations

La semaine dernière, le titre de la chronique de Dave Ainsley était « Couvrir du sport sans sport ». Et c’est effectivement le cas. Dans mon cas, suivant la recommandation du premier ministre François Legault pour les personnes de 70 ans et plus, je dois demeurer dans mon condo. Ne pas pouvoir sortir, c’est encore plus difficile, quand on est habitués d’être actifs. Demeurer à la maison devient tout un contrat !

Je respecte la consigne et j’ai beaucoup de misère avec les gens qui se défilent des recommandations des autorités de la santé. J’ai une fille qui est infirmière. Chaque jour, elle m’appelle et me rappelle régulièrement d’écouter les recommandations, que c’est le nerf de la guerre, et que l’on doit rester à la maison.

Même Bernard Derome m’a appelé l’autre soir pour me conseiller de rester à la maison !

Je sais parfaitement que les journées sont très très longues, mais je me console en pensant à ceux qui ont deux ou trois enfants à la maison et qui doivent continuer de travailler, soit en restant à domicile ou en se rendant au travail. C’est une situation sûrement beaucoup plus difficile que pour mon épouse et moi !

Durant les premiers jours de la crise, j’étais concentré sur la Bourse, car de voir fondre comme neige au soleil les économies de mon fonds de pension amassées pendant de nombreuses années, c’est extrêmement difficile. Mais après quelques jours, je me suis dit que je n’avais pas beaucoup de contrôle sur l’économie mondiale et qu’en plus, c’était un phénomène planétaire. Donc, je me concentre plutôt à prendre soin de ma santé et de celle de mon épouse.

Au fil des jours, j’ai aussi diminué mes heures d’écoute de télévision. Être bien informé, c’est très important, mais une surdose devient trop difficile pour mon moral. J’écoute donc les points de presse des premiers ministres et les interventions de certains analystes, mais après ça, c’est la musique qui domine dans notre condo, ce qui détend un peu beaucoup l’atmosphère.

Avenir incertain

Le matin, le journal m’est livré directement à ma porte et je peux recevoir le maximum d’information sur tout ce qui me préoccupe. Je surveille aussi ce qui se pointe à l’horizon et ce qui risque d’affecter le domaine du sport.

Je pense ici à tous les dirigeants des clubs et de ligues qui jonglent avec différents scénarios sans savoir quand ils pourront mettre leurs plans en oeuvre.

Le temps joue contre eux.

Je pense ici à la Ligue nationale de hockey (LNH), à la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), à la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), entre autres.

Dans le cas de la LHJMQ, plusieurs décisions ont d’ailleurs déjà été prises. La saison régulière est maintenant terminée et les Saguenéens ont conclu au troisième rang du classement général. Le Gala des rondelles d’Or a aussi été annulé. Pour moi, c’était un événement très attendu chaque année, car j’y rencontre beaucoup de gens avec qui j’ai eu du plaisir à travailler dans ce circuit et avec qui j’ai également vécu plusieurs beaux moments.

Mais la ligue a décidé de passer outre cette année et on peut la comprendre.

On a également annulé le fameux repêchage des joueurs de la Ligue midget AAA. C’est un événement tout à fait magique pour les jeunes de 15, 16 et 17 ans ! Et c’était leur rêve de se voir repêcher par un club de la LHJMQ, entouré de leurs parents et de leurs amis.

Il y a aussi de grandes questions avec les séries de fin de saison. J’ai bien l’impression qu’il n’y a pas beaucoup de solutions à l’horizon pour l’instant, car on ne connaît pas la longueur de l’arrêt des activités publiques.

J’ai une pensée particulière pour certains dirigeants qui ont mis tout en oeuvre pour faire de longues séries. Je pense aussi aux équipes qui, sur le plan financier, attendaient les séries de fin de saison pour combler une partie de leur déficit ou pour mettre de l’argent dans leurs coffres pour les prochaines années.

Sans être pessimiste, je crois que s’il n’y a pas de développement rapide dans les prochaines semaines, la saison sera alors terminée pour de bon.

Dans le circuit Courteau, c’est sûr que c’est difficile, car plusieurs jeunes voient leur stage junior se terminer de façon dramatique. Mais comme bien des gens, ils n’ont malheureusement aucun contrôle sur la situation.

Je termine en souhaitant aux gens de passer quand même une bonne « quarantaine ». Espérons le meilleur pour les prochains jours, et surtout pour les prochaines semaines. Pour ma part, je vais me concentrer à rester à la maison et à espérer le meilleur pour tous !