Samuel Girard vivra un grand jour, mardi soir, à Nashville.

Le temps est venu pour Samuel Girard

Laissé de côté lors des deux premiers de la saison régulière, Samuel Girard vivra son baptême officiel dans la Ligue nationale de hockey, mardi soir. Pour l’occasion, les Predators de Nashville disputeront leur premier match local en recevant la visite des Flyers de Philadelphie au Bridgestone Arena.

Le défenseur de Roberval a reçu la nouvelle lundi, au terme de l’entraînement quotidien de l’équipe. Des indices laissaient croire que Girard allait être inséré dans l’alignement mardi, notamment lorsqu’il a été appelé à pivoter l’avantage numérique en compagnie d’un certain P.K. Subban à la pointe.

L’agile défenseur, le meilleur en terme de points à sa position dans la Ligue canadienne de hockey au cours de la dernière saison, vivra donc de très près les cérémonies d’avant-match. Finaliste de la Coupe Stanley, perdue aux mains des Penguins de Pittsburgh, les Predators vont hisser une bannière dans les hauteurs de l’amphithéâtre, rappelant le titre de champions de la conférence de l’Ouest.

Pendant que Samuel Girard mangeait du maïs soufflé sur la galerie de presse, Nashville s’inclinait 4-3 à Boston jeudi dernier contre les Bruins, avant d’être blanchis 4-0 deux jours plus tard face aux Penguins.


On a pleuré de joie quand on a su qu’il commençait l’année à Nashville, et on a encore pleuré quand on a su qu’il jouait son premier match officiel.
Tony Girard

La famille y sera

La Tornade de Roberval ne sera pas seule pour vivre ce grand moment. Son père, sa mère, ses deux frères et sa soeur seront au nombre des spectateurs mardi soir pour l’ouverture locale. Tout ce beau monde prévoit également assister au match de jeudi, face aux Stars de Dallas, même si rien ne dit pour le moment que Girard sera de l’alignement des Preds jeudi.

« On a pleuré de joie quand on a su qu’il commençait l’année à Nashville, et on a encore pleuré quand on a su qu’il jouait son premier match officiel, a partagé le père de Samuel, Tony Girard, qui s’attend à vivre de grandes émotions mardi soir.

« Son agent André Ruel me disait que j’allais probablement le réaliser lors du match de demain (mardi), en entendant crier la foule et tout, a exprimé M. Girard. Je me doute un peu que c’est à ce moment que je vais éclater. On en parle et j’ai des frissons ! »

Il n’a pas été possible de joindre Samuel Girard à Nashville pour obtenir ses commentaires. Le Robervalois a été un choix de deuxième ronde des Predators en 2016.