Le sports régionaux en bref

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

Tournoi pee-wee de Jonquière

L’organisation du Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière a reporté à la mi-octobre sa décision concernant la tenue ou non de son événement annuel en janvier 2021, soit une fois que Hockey Québec aura statué sur l’entrée en vigueur de la phase 6 du plan de relance.

L’annulation du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, la semaine dernière, avait en effet incité l’organisation jonquiéroise à se pencher rapidement sur la question afin de déterminer la tenue ou non de la 57e édition en janvier prochain.

Le responsable des communications du tournoi, Pierre-Alexandre Côté, a indiqué que le comité va attendre la décision de Hockey Québec concernant la phase 6, laquelle est attendue vers le 15 octobre, et permet de disputer des tournois « normalement ». Une fois cet élément en main, le comité prendra une décision en tenant aussi compte des autres facteurs comme le nombre de commandites, le nombre de spectateurs admis, les impacts pour assurer le respect des consignes sanitaires, etc.

Guillaume Boivin

Le cycliste professionnel Israel Start-up Nation, Guillaume Boivin, fait partie des Québécois sélectionnés par Cyclisme Canada pour représenter le pays aux Championnats du monde sur route qui auront lieu à Imola, en Italie, du 24 au 27 septembre. Boivin avait été désigné premier réserviste de sa formation au Tour de France. Hugo Houle, qui court présentement pour l’équipe Astana au Tour de France, fait aussi partie de la sélection. Ce dernier se donne toutefois un temps de réflexion quant à sa participation à l’événement étant donné qu’il a le Giro dans sa mire, épreuve qui s’amorcera le 3 octobre.

« Si je fais le Giro, je ne pense pas prendre part aux Championnats du monde parce que ça va faire trop, a indiqué Houle à Sportcom. Ça déprendra comment je sortirai du Tour et si l’équipe (Astana) décide de me mettre au Giro. Honnêtement, je ne peux pas tout faire. Il faudra faire des choix qui seront déchirants et que je me mette des priorités. (S’il participe aux mondiaux), ça me ferait pratiquement un mois et demi de courses non-stop. S’ils (Cyclisme Canada) me mettent de la pression pour prendre une décision rapidement, ce sera vite réglé ! »

Le médaillé de bronze aux Mondiaux de 2018, Mike Woods (EF Pro Cycling), sera à la tête de la formation masculine pour la course sur route et l’équipe sera complétée par Alex Cataford (Israel Start-Up Nation) qu’on a aussi pu voir à Saguenay lors des rendez-vous cyclistes internationaux.

Les Québécoises Marie-Soleil Blais, Karol-Ann Canuel et Magdeleine Vallières-Mill font partie de la délégation canadienne. À noter que seuls les athlètes étant déjà en Europe dans le cadre de leur programme de compétition avec des équipes enregistrées UCI étaient éligibles.

Audrey Lemieux

Sur le site de RDS, l’Almatoise d’origine, Audrey Lemieux, signe un intéressant article sur Pierre Hutsebault, « l’homme derrière les trois Québécois au Tour de France », David Veilleux, Antoine Duchesne et Hugo Houle. Au sujet du natif de Chicoutimi, Antoine Duchesne, M. Hutsebaut dira qu’il « est l’exemple même de résilience ». C’est encore plus vrai quand on sait que des ennuis de santé ont ralenti les deux dernières saisons de Duchesne, en raison d’une importante opération en juin 2019 et tout récemment, d’une mononucléose qui a anéanti ses chances de prendre part pour une deuxième fois au Tour de France. Johanne Saint-Pierre