Léo-Pier Doré, 13 ans, de Shipshaw, a impressionné jeudi et vendredi, en terminant premier aux épreuves d’habiletés et 14e en super-G dans le cadre des Championnats Can-Am U14 en cours au Mont Tremblant en fin de semaine. Il fait la fierté de son entraîneur Pierre-Luc Lemieux de Ski-études Saguenay.

Le Saguenéen Léo-Pier Doré impressionne à Tremblant

Membre de l’équipe Québec de ski alpin aux Championnats Can-Am U14 en cours au Mont-Tremblant, le jeune Léo-Pier Doré de Shipshaw continue d’impressionner même si la compétition est des plus relevées. Jeudi, le Saguenéen a terminé premier aux épreuves d’habiletés en plus de prendre le 14e rang au super-G vendredi.

L’athlète de 13 ans fait non seulement face aux meilleurs du Québec, de l’Ontario et des Maritimes, mais aussi aux skieurs provenant des États-Unis. Son protégé lorgnait un top-30 en super-G et il est donc nettement au-delà de ses attentes !

« Après l’entraînement du super-G jeudi, il y avait des ateliers en après-midi pour évaluer les habiletés motrices des jeunes. (...) Léo-Pier a terminé premier et aujourd’hui (vendredi), il a terminé 14e au super-G sur 73 participants. C’est vraiment extraordinaire ! », lance son entraîneur Pierre-Luc Lemieux, du programme Ski-études Saguenay.

Mais si le jeune Saguenéen a connu une bonne journée, ce ne fut pas nécessairement le cas pour l’ensemble des représentants du Québec qui ont obtenu des résultats un peu en deçà des attentes. « Les Américains avaient vraiment des lignes plus directes et la délégation du Québec s’est fait damer le pion. Mais Léo-Pier a vraiment réussi à tirer son épingle du jeu. Il a même réussi à battre d’autres compétiteurs qu’il n’avait pas réussi à vaincre à la Finale provinciale des Jeux du Québec », ajoute fièrement son entraîneur.

Slalom géant

Samedi, Léo-Pier prendra part aux épreuves en slalom géant et dimanche, en slalom. Les attentes sont plus élevées. « Nous, on s’entraîne au Mont-Fortin où l’on fait plus de slalom. C’est donc sa discipline de prédilection. Il avait réussi une 4e place aux Jeux du Québec. Il aimerait donc faire un top-15 en slalom, mais comme il a déjà un top-15 en super-G, ça ‘‘booste’’ sa confiance. Il faut toutefois faire attention de ne pas être trop confiant », explique son entraîneur.

Le parcours de Léo-Pier n’est pas commun. Le jeune a commencé la compétition il y a quatre ans, ce qui est plus tard que d’autres qui s’initient à la compétition vers l’âge de six ans. De plus, le Shipshois a dû choisir entre les planches du théâtre et celle des pentes enneigées. Il a en effet campé le petit lutin bleu dans le spectacle ‘‘Décembre’’ de Québec Issime. Fils de Sylvain Doré et petit-fils de Robert Doré (Québec Issime), Léo-Pier a donc dû faire un choix entre le milieu artistique et le ski alpin. Et c’est ce dernier qui l’a emporté !

Sports variés

Selon Pierre-Luc Lemieux, l’avantage du programme offert par Ski-études Saguenay réside dans la diversité des disciplines pratiquées.

« Les jeunes ne se limitent pas qu’au ski alpin, mais ils développent d’autres habiletés en pratiquant du vélo de montagne, du patin à roues alignées, de l’escalade, etc. Ils développent l’amour du sport et acquièrent d’autres habiletés. Le ski est une discipline à développement tardif (19-20 ans) et le but n’est pas d’en faire des machines de ski. On fait beaucoup d’autres sports », fait valoir l’entraîneur Lemieux.