Les Mercenaires seront gérés par une douzaine de gouverneurs. L’organisation veut joindre les rangs de la Ligue de football semi-professionnelle du Québec l’été prochain. David-Emmanuel Laflamme et Olivier Pearson (photo de droite) assurent que tous les joueurs profiteront d’une couverture d’assurance, un élément crucial à leurs yeux.

Le retour des Mercenaires

Les Mercenaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean sont de retour en force.

Les nouveaux dirigeants de la formation de football senior régionale ont dévoilé tous les détails sur l’organisation, mercredi, lors d’une conférence de presse, au Bistro Café Summum de Chicoutimi. « Ça fait plusieurs mois qu’on se prépare pour cet événement-là », a admis le président de l’équipe, Olivier Pearson, dès le début de son intervention.

Ce dernier était accompagné sur la scène d’une douzaine de membres du comité de gouverneurs, dont l’entraîneur-chef, Pierre-Luc Bouchard, qui compte de nombreuses années d’expérience comme joueur, puis comme entraîneur, notamment avec les Gaillards de Jonquière dans le collégial et les Lynx du pavillon Wilbrod-Dufour dans le juvénile provincial. « On est vraiment sérieux », fait valoir Olivier Pearson.

Si tout se déroule comme prévu, l’été prochain, les Mercenaires deviendront la septième équipe de la Ligue de football semi-professionnelle du Québec. L’objectif est également de poursuivre l’aventure à l’automne au sein de la Ligue de football senior 12. La demande a été envoyée récemment et est appuyée par le président de la commission senior-junior de Football Québec, Patrick Dumas. Les matchs locaux seraient disputés au terrain du Cégep de Jonquière, un endroit central pour regrouper le Saguenay et le Lac-Saint-Jean.

De nouvelles bases
Au début de l’été, les dirigeants de l’ancienne organisation des Montagnais du Saguenay–Lac-Saint-Jean avaient décidé de prendre une pause d’une saison, notamment en raison d’un manque de joueurs et de divergences dans le groupe. « On est partis sur de nouvelles bases, avec une nouvelle structure, précise l’un des gouverneurs et responsable des communications, David-Emmanuel Laflamme, ajoutant qu’une place plus grande a été donnée aux joueurs dans le processus décisionnel.

Les Mercenaires seront gérés par une douzaine de gouverneurs. L’organisation veut joindre les rangs  de la Ligue de football semi-professionnelle du Québec l’été prochain.

« On forme une famille. On agit tous ensemble », insiste-t-il.

Ce sera également un retour pour les Mercenaires, le nom des premières années du football senior dans la région, au début des années 2000. « C’est un nom connu et respecté. C’est un nom qui sonne une cloche », d’exprimer le responsable des communications.

Afin de permettre aux joueurs de mieux allier le travail, la famille et le sport, les Mercenaires offriront toutes sortes de services à leurs membres et un encadrement bonifié. « On s’est attardés aux problèmes et à les résoudre », note David-Emmanuel Laflamme.

« Les bons joueurs allaient jouer à Trois-Rivières, à Sherbrooke ou à Québec. On veut garder ces gars-là et avoir une équipe compétitive », plaide Olivier Pearson, qui est connu dans le monde du hockey pour avoir remporté la Coupe Air Canada midget AAA en 2001, avec les Gouverneurs de Sainte-Foy, avant d’être repêché par les Wildcats de Moncton. Il assure que tous les joueurs profiteront d’une assurance, ce qui permettra d’éviter bien des casse-têtes.

« Ce qu’on se rendait compte, c’est que les joueurs ne voulaient pas venir par crainte de blessure majeure. On ne veut pas que ça arrive. On veut les meilleurs joueurs et une équipe compétitive. On pense que ça passe par là. Chaque joueur va être assuré », indique-t-il, précisant posséder une liste de 25 joueurs intéressés, sans aucun effort de publicité.

L’organisation a également un partenaire majeur, les dépanneurs Maestro. Le président, Claude Lessard, était sur place lors de l’activité publique. Il a précisé, à de nombreuses reprises, que cette association était naturelle.

+

UN TOURNOI DE FLAG-FOOTBALL À LA FÊTE DU TRAVAIL

Les Mercenaires veulent faire rayonner le football dans la région et seront très actifs à l’extérieur du terrain. Ils organisent un tournoi amical de flag-football lors de la fin de semaine de la fête du Travail. 

Pour le moment, seulement la date du 1er septembre a été retenue au terrain de l’école Charles-Gravel, à Chicoutimi-Nord, mais si la demande est forte, l’événement pourrait se conclure le lendemain. Il s’agit d’une activité de financement pour la formation de football, mais une partie des profits sera remise au Patro de Jonquière, qui poursuit les démarches d’agrandissement de son gymnase, malgré le refus du ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport du Québec (MELS) pour l’octroi d’une aide financière. 

Le tournoi sera disputé selon une formule sept contre sept. Le coût d’inscription est de 200 $, sans aucune limite de joueurs, et de 20 $ pour un joueur autonome. Une invitation spéciale est lancée aux équipes féminines et aux familles. Différents services seront offerts sur place. 

« C’est une première édition. On va voir comment ça va aller », a souligné le président de l’équipe, Olivier Pearson, annonçant fièrement que l’équipe gagnante mettra la main sur le trophée Maestro Lombardi, une réplique de celui remis aux champions du Super Bowl dans la NFL. 

Ambassadeur

La conférence de mercredi a également permis de dévoiler l’ambassadeur de l’organisation, l’animateur Mark Dickey de KYK Radio X. Grand mordu de football, il a décidé d’embarquer à pieds joints dans l’aventure. En retour, les joueurs des Mercenaires participeront à la Petite Radonnée du Gros Dickey, une marche de 42 kilomètres afin d’amasser des fonds pour cinq fondations régionales le 22 septembre.